Bonjour à tous !

Je ne sais pas si je vous ai déjà dit, j’ai une passion pour l’époque médiévale. Les châteaux forts, les chevaliers, les Vikings, les DRAGONS, tout ça m’enflamme. Donc quand j’ai vu un article avec une vieille enluminure, j’ai cliqué sans réfléchir et je me retrouve à écrire un article qui parle d’érotisme au Moyen Âge…

Oui, vous avez bien lu : É.R.O.T.I.S.M.E. ! Des historiens ont retrouvé un poème érotique datant du XIIIe siècle (vos ardeurs ne devraient pas s’affoler) s’intitulant Le Monologue du vagin [lien]. En lisant ça, j’ai immédiatement pensé à la pièce de théâtre de Eve Ensler au nom similaire (même si quelques siècles séparent les deux œuvres).

Dans ce poème, une jeune vierge se dispute avec sa vulve. La vulve est certaine que les hommes ne sont intéressés que par elle, tandis que la vierge pense qu’ils ne recherchent que sa beauté à elle ! Le désaccord est tellement grand que les deux décident de se séparer pour enfin prouver à l’autre qu’elle avait tort. Une histoire de tous les jours quoi… classique !

En tout cas, c’est une découverte assez importante puisqu’elle vient un peu chambouler les idées qu’on avait sur la sexualité à cette époque.

Pour en savoir plus sur le sujet, et pour bien préparer votre prochain débat avec une vulve, vous pouvez aller écouter un podcast de France Culture sur la sexualité populaire au Moyen Âge !

A bientôt,

Matteo