Il est caustique et il fait du short – plutôt souriant – avec du triste.

C’est Jean-Louis Fournier qui a publié chez Stock un texte court, une suite de billets, sur la découverte de la solitude venue du départ brutal de son épouse après 40 années de vie commune.

Veuf.

157 pages. 15 €.

Bien écrit, pas follement gai mais qui fait quand même sourire – surtout si on aime l’humour noir de cet ancien pote de Desproges -. Une petite musique qui vous reste dans la tête, une fois le livre refermé, pendant un moment pas si court.

C’est indiscutablement du short déguisé en pantalon(g). Lu en 1 heure, top chrono.

Je vais d’ailleurs tout de suite conseiller à la direction de shortEdition de lui demander de parrainer un Prix littéraire du short. Je vous tiens au courant de l’efficacité de mon lobbying.

A demain !

Mattéo