Elle sourit encore, Kim Thuy, mais elle en a vu beaucoup.

Et quand on la lit, on a moins envie de sourire…

C’est donc l’histoire, découpée en tranches très fines de 2 à 3 pages, d’une jeune fille vietnamienne partie sur un boat-people pour fuir son pays, passée en camp d’internement et arrivée au Québec pour vivre ce qu’elle appelle le rêve américain. Le décalage, évidemment, est violent.

C’est très bien écrit, tout en légèreté, en petites touches. Et au détour d’une phrase aux allures anodines, une énormité, un éclair, une brûlure… Très fin, très sobre.

2 heures à vivre avec elle.

Ru, Kim Thuy, Livre de poche, août 11, 6 € 75.

8 € 49 en eBook Kindle… et introuvable au rayon numérique de fnac.com !

A demain.

Mattéo