Je suis tombé par hasard sur une vidéo de 3 minutes montrant des enfants assis sur une  chaise.

En face d’eux une assiette.

Dans l’assiette un chamallow.

Petit.

Rose.

Odorant.

Une femme entre et propose à l’enfant, soit de manger la friandise immédiatement, soit de patienter et d’en avoir un second.

Bref, une vraie torture intellectuelle, infligée à des enfants de 5 ans dans le but scientifique d’identifier le processus mental de la maîtrise de soi.

Je ne me lancerai pas dans la longue analyse des résultats de l’expérience pour plusieurs raisons : elle a déjà été faite par un bloggeur (), j’aurais mal retranscrit les informations, et enfin, après visionnage et sondage des membres de l’équipe je me suis aperçu que tout le monde (ou presque) était plus concentré sur le trognon de chamallow que sur l’explication.

Du coup, je n’ai pas très envie de prendre le risque de ne pas vous intéresser. Retenez tout de même que pour oublier le chamallow, il vaut mieux ne pas y penser… et que pour ne pas y penser il vaut mieux ne pas le regarder ! Voilà une étude scientifique qui fait (au moins) avancer la cause du chammallow !
 

marshmallow test-enfant par NY182
 
Je vous dis à demain parce que là, maintenant, j’ai faim ! C’est l’heure du goûter…

A demain.

Côme