Aujourd’hui, un peu de nécrologie… mais de la nécro à propos !

Vaclav Havel, intellectuel tchéque emprisonné pendant plusieurs années, dramaturge dissident devenu fin 89 le Président de la Tchécoslovaquie libérée de la tutelle soviétique, est mort récemment.

L’occasion de relire ses discours d’homme de lettres devenu homme politique.

Ils avaient été publiés aux Editions de l’Aube (en version française, c’est plus sympa…). Le titre peut paraître gnan-gnan – L’amour et la vérité doivent triompher de la haine et du mensonge – mais c’est tout sauf ramollissant.

C’est court.

10 à 20′ de lecture pour l’allocution de nouvel an, l’intervention devant le parlement tchécoslovaque ou le congrès américain. On a donc envie d’en parler ici…

Et c’est aussi simple et fort.

Pas de mot inutilement compliqué, pas de jargon, pas d’effet de style : ça fait un bien fou de lire des discours politiques comme ceux-là !

On en trouve des traces sur internet. Ou en librairie. N’hésitez pas.

A demain.

Mattéo