Hier, nous pensions shortEd (sur le point d’être) périmée avant l’heure. Presque morte et enterrée. Elle venait de prendre connaissance d’une étude scientifique réalisée par des linguistes et des mathématiciens concluant de façon définitive que « long » est plus court que « court ».

Aujourd’hui, elle fait son retour sur le devant de la scène, et elle le fait avec grandeur.

shortEd a en effet su réagir et éviter la tempête qu’annonçait cette étude préoccupante. En faisant appel, dans la nuit de dimanche à lundi, à un groupe d’experts littéraires. Ces derniers ont effectué, au pied levé, dans la nuit, une analyse linguistique approfondie et ont finalement pu conclure que ce n’est pas «court» qui est plus long que «long» mais bien «long» qui est plus court que «court».

Ce qui est radicalement différent.

L’équipe éditoriale a donc fini de trembler. Les stagiaires ont séché leurs larmes. La direction, quant à elle, a déclaré : «Jamais nous n’avons douté du court, et nous sommes fiers à travers la création de shortEdition d’avoir pu permettre au « long » de faire savoir que même lui tendait vers le « court ». En espérant ne pas avoir été trop long. Merci à tous… et portez le short

A demain.

Matteo