Comme je n’ai rien lu depuis un mois, je me suis senti bien seul au moment de devoir rédiger le post littéraire de la semaine. Du coup, et comme ça tourne vite là-dedans, j’ai décidé d’interviewer un membre de l’équipe estivale de shortEdition.

Morgane, au mauvais endroit au mauvais moment, fut la seule à ne pas pouvoir prendre la fuite.

Voici ce qu’elle a pu me dire sur le dernier livre qu’elle a  ouvert, en l’occurrence Le Cheval pâle d’Agatha Christie :

« Un écrivain enquête sur les activités suspectes qui ont lieu dans l’auberge du Cheval pâle. Il constate que plusieurs personnes de son entourage meurent de façon brutale, de ce qui semble être une maladie naturelle. Le héros se rend alors compte qu’il a mis le doigt sur une vilaine machination ourdie par trois étranges et méchantes sorcières.

J’ai aimé la brièveté du roman, le style traditionnel d’Agatha et son humour très anglais. Cependant j’aurais préféré la version originale – en anglais dans le texte – pour une lecture encore plus directe. Ce livre me fait donc penser à… Agatha Christie et me donne envie de lire… un autre Agatha Christie ! »

On remercie donc Momo (dites-le à l’anglaise, MowMow), pour son aide précieuse, et on se rue sur les exemplaires en ligne de Le Cheval pâle.

A+

Côme