rocambole

J’ai découvert, en préparant mon post de demain, que Rocambole est le papa de rocambolesque. Vous le saviez ?

Rocambole fut le héros d’une saga écrite par Pierre Ponson du Terrail au 19ème. Ce dernier avait le don de tirer son personnage de situations complètement invraisemblables.

Wikipédia nous en dit +. Voici un petit extrait… un peu long, pour changer !

« Rocambole commence sa carrière de malfaiteur dès l’enfance sous les ordres du criminel sir Williams, en ayant recours aux usurpations d’identité, vols, chantages et meurtres pour parvenir à ses fins. Après un séjour au bagne, bien qu’il garde ses habitudes d’imposteur, il s’engage sur la voie de la rédemption en devenant justicier en marge de la société. 

C’est en 1857 que Ponson du Terrail entame la rédaction du premier roman du cycle Les Drames de Paris : L’Héritage mystérieux pour le journal La Patrie. Il souhaite seulement profiter du succès des Mystères de Paris d’Eugène Sue, écrits une quinzaine d’années auparavant.

Rocambole devient un grand succès populaire, ce qui donne à Ponson du Terrail une importante et constante source de revenus. Au total, il rédige neuf romans mettant en vedette Rocambole. Cependant, sa production étant destinée à différents journaux de l’époque, du Terrail écrit rapidement et dans un style stéréotypé. Pour ces raisons, Rocambole ne parvient pas à durer et, au xxième siècle, il est peu lu.

L’importance de Rocambole n’est cependant pas à sous-estimer, car c’est la première fois que les aventures fantastiques font leur apparition. Il marque la transition entre les héros de roman gothique et les héros plus modernes, entreprenants et dotés d’un caractère trouble. D’ailleurs, l’adjectif « rocambolesque » qualifie maintenant n’importe quelle aventure fantastique.

Pour ses Drames de Paris, Ponson du Terrail subit une pression croissante des lecteurs, à travers les directeurs de journaux, désireux de voir la suite des aventures de Rocambole. Cette pression explique les développements imprévus de la série, l’effacement de certains personnages destinés à être importants et l’essor d’autres, et notamment celui de Rocambole qui devient le héros principal à partir d’octobre 1858 avec Les Exploits de Rocambole.

Ponson du Terrail apporte une nouveauté avec son roman-feuilleton : Rocambole illustre la gouaille parisienne mêlée à la fière allure du bandit romantique. L’évolution de Rocambole du Mal vers le Bien se fera avec son passage par le bagne. Il n’utilise plus son talent d’imposteur pour son seul profit mais le met au service de l’orpheline spoliée de son héritage. »

A demain,

Matteo