un-lecteur-reflechi-une

Il serait peut-être exagéré de dire qu’il y a autant de lecteurs que de livres, mais on ne serait pas forcément loin du compte. Je connais des gens qui lisent « pour lire », donc pour parfaire leur culture (ce mois-ci, les auteurs russes, le mois prochain, les philosophes allemands…). D’autres ne lisent que les auteurs qu’ils connaissent et sont un peu frileux face à l’inconnu. Alors que certains, presque compulsifs, se jettent sur tout, et ne peuvent rester à proximité d’un livre sans s’y plonger, quel qu’il soit.

Bref, de même que certains bousillent, cornent et tordent leurs livres et que d’autres les traitent soigneusement, il y a mille façons d’être un lecteur.

J’ai fait ce petit test, deux fois, sur Actualitté : il s’avère que je suis soit un lecteur insatiable (faux), soit un lecteur réfléchi (pourquoi pas, après tout !). La lecture semble donc être pour moi – lorsque je suis réfléchi – le meilleur moyen de me connaître et de découvrir le monde. Le site m’indique ensuite qu’il faudrait alors songer à prendre plus de risques et à me laisser aller davantage…

Et vous, quel type de lecteur êtes-vous ?

A demain,

Matteo

A noter : Le test est relativement clichesque mais comme il cherche à nous parler de nous, on a la faiblesse de le valider ! Et même de le populariser…

A noter 2 : L’illustration est extraite du film L’Histoire sans fin (1984, réalisé par Wolfgang Petersen, adaptation de la première moitié du roman de Michaël Ende, L’Histoire sans fin).