Un coup rude a été porté début mars au FLNJ, le Front de libération des nains de jardin, avec la découverte de 71 nains et 2 Blanche neige dans une cache près d’Alençon.  C’est en voulant faire du nettoyage après un héritage que la nouvelle propriétaire des lieux a fait la découverte dans un hangar cerné par le lierre et dont l’accès était envahi de broussailles.

La police mène toujours des investigations afin de savoir si ces nains peuvent avoir été volés ou s’ils sont arrivés dans le hangar dans d’autres circonstances.

Ce Front-là, créé en 1996 par des étudiants de l’Orme, a pour but de permettre aux nains de jardins de recouvrir leur liberté en les déplaçant de leurs jardins de captivité à leurs forêts d’origine. L’organisation, dont les membres agissent dans l’anonymat et le secret, prend soin de prévenir, via un petit mot dans les boites aux lettres, les propriétaires illégitimes de la nouvelle situation géographique  de leurs petits protégés.

Les défenseurs des nains ne comptaient pas en rester là et promettaient un prochain coup d’éclat au “retentissement planétaire”. Depuis je scrute la toile : toujours rien. A moins qu’ils aient trempé dans les opérations Fukushima, Abidjan et Tripoli. Je vous tiens au courant des conclusions de la police d’Alençon dès qu’il y a du nouveau…