Une assoc vient de lancer une campagne de pub sur l’égalité homme-femme. Avec des photos assez sympa.

J’ai regardé les chiffres des auteurs français ayant réalisé le + de ventes de romans. Conclusion : il n’y a pas de sexisme au tiroir caisse.

En 2010, 5 femmes (Pancol, Gavalda, Vargas, T. de Rosnay, Nothomb) et 5 hommes (Lévy, Musso, Schmitt, Houellebecq et Chattam). En 2009, 6 femmes (Pancol, Gavalda, Barbery, Vargas, Nothomb, N’Diaye) et 4 hommes (Lévy, Musso, Werber, Schmitt). Les chiffres 2011 ne sont pas encore sortis.

Personne en dessous de 450 000 exemplaires, en comptant les nouveautés et les créations + anciennes en format poche.

Pour info, ce genre de tirages et de ventes est exceptionnel. L’immense majorité des auteurs vend peu – ce qui ne veut pas dire que leurs oeuvres seront moins marquantes pour l’histoire de la littérature – mais les auteurs qui vendent très bien permettent aux autres auteurs d’être édités…

Donc, pas de jalousie mal placée ! Un peu d’envie, parfois, peut-être… mais pas +.

Côté BD en revanche, c’est très très masculin… Je cherche des chiffres et je vous en reparle un de ces jours…

A demain.

Mattéo