Hollywoo, c’est faiblard. Avec un D.

On sourit parce que Florence Forresti ne peut pas ne pas nous faire rire. Mais ce n’est pas un film ! En fait, vous assistez à une suite de sketches avec en personnage central, et presque unique malgré la foule de figurants palots, elle !

L’histoire est faible.

Le scénario tellement mince qu’il passe sous n’importe quelle porte étanche.

La chute faible.

Et même ce bon Jamel D – qui nous fait un peu de redite de Mission Cléopâtre – n’est pas très convaincant.

Mais elle, dans son style vedette qui n’a pas la tête d’une vedette et qui ne se la joue pas, elle est excellente…

A demain.

Mattéo