"Un Faux graphiste" - planche Jacquie et Michel

Il s’est fait choper par Moulinsart… Un faux graphiste, qui régalait (ou pas, selon qu’on aime… ou pas) les internautes de ses revisites de Tintin, a été contraint de jeter la plume et de faire taire ses petites bulles.

Moulinsart SA, représentant les héritiers de Hergé, lui a clairement demandé de cesser sa petite activité (non lucrative).

Petit topo de droit : pendant les 70 ans suivant la mort de l’auteur, on ne peut reproduire tout ou partie de son œuvre sans l’autorisation de ses ayant-droits. Deux exceptions existent à cette règle : le droit de citation (utiliser un extrait pour expliquer l’oeuvre, par exemple) et le droit de parodie.

Or, Un faux graphiste ne respecte pas assez les règles de l’exception… qui infirment la règle ! Pour qu’elle soit valable, l’intention parodique doit être évidente : il lui aurait donc fallu, en plus de changer le texte, changer le dessin pour éviter toute confusion.

On a tendance à trouver la chose dommage – même si on est très respectueux des droits d’auteur – car l’entreprise du gai luron est sans but lucratif avoué. Mais c’est vrai que du point de vue graphique, notre gars ne s’est pas fait mal…

Je vous en mets un petit bout, pour que vous vous fassiez une idée.

Personnellement, j’aime bien cette idée de mettre Tintin à la sauce moderne et de réinventer les personnages. Après, je vous avoue que je ne suis pas complètement fan de ce qui suit. Et vous ?

A demain ou après-demain,

Matteo

Moulinsart pas fan de la revisite de Tintin 2