La semaine dernière, Penelope Bagieu a reçu un prix Eisner – un peu comme les Oscars de la BD ! – pour sa bande-dessinée Les Culottées. Enfin, pour être précis, pour l’édition américaine des Culottées !

Je suis très heureux, parce que c’est l’occasion pour moi de vous parler des deux tomes de cette superbe bande-dessinée.

A leur sortie, j’avais dévoré ces portraits de femmes aux destins hors du commun. Parmi ceux qui m’ont marqué, je pense à Nellie Bly, la pionnière du reportage qui a réalisé seule un tour du monde en 72 jours ; mais aussi à Hedy Lamarr, cette actrice hollywoodienne plus célèbre pour sa beauté que pour ses inventions, ou à l’impressionnante Phulan Devi, reine des bandits.

Et le prix Eisner pour récompenser le travail de Pénélope Bagieu, c’est la classe. Un vrai succès qui se manifeste par la traduction des deux albums en 17 langues.

Bref, vous l’aurez compris : si vous ne l’avez pas lu, lisez-le !

A bientôt,

Matteo