Quand Hugo dessine - UNE

On connait Victor Hugo pour ses écrits mais trop peu pour ses dessins. Il en a pourtant réalisé plus de 4000 ! Et s’ils restent presque inconnus du grand public, c’est parce que Hugo préférait mettre ses livres en avant, au détriment de son art qu’il se contenait d’offrir en cadeau à ses intimes.

Et si on en parle aujourd’hui c’est parce que dans les illustrations de l’artiste, il y a une leçon à retenir : il est parfois bon de sortir des sentiers battus.

Mais encore, me direz-vous ? Oui parce qu’en les regardant, même s’ils sont très beaux, ces dessins n’ont pas l’air délirants non plus. Mais détrompez-vous : si sa plume était académique et ses mots choisis avec science, ses techniques de dessins, elles, n’avaient rien de classique.

Victor Hugo, en matière d’art, était un explorateur : il peignait avec ses doigts, renversait et étalait du café ou du thé sur ses feuilles et laissait même son inconscient guider sa main gauche (les prémices de la littérature beatnik ?).

Je trouve ça bon de se souvenir que derrière ce grand auteur il y avait un enfant très curieux et fantasque. Ce dont on ne se douterait pas en lisant Les Misérables, pas vrai ?

Un désir d’aventure qu’il ne faut peut-être pas oublier en grandissant et qui est parfaitement compatible avec le métier parfois très sérieux d’écrivain politique.

Je n’irai pas jusqu’à vous proposer de sauter à pieds joints dans les flaques lundi en allant au boulot mais le cœur y est. Consultez la météo avant de partir,  je crois qu’il fera beau dimanche et lundi…

A demain,

Matteo

Quand Hugo dessine - 2

Quand Hugo dessine - 3

Quand Hugo dessine - 4

Quand Hugo dessine - 5