Il est loin le temps où la lecture était vue comme une pratique subversive et immorale…

Des chercheurs de l’Université de Toronto ont montré que la lecture de fiction est très saine pour notre cerveau. Elle augmente en premier lieu notre capacité à raisonner.

Les lecteurs de fiction ont moins besoin de voir une histoire se finir de manière ordonnée (la « closure« ). Ils éprouvent davantage de confort avec le désordre et l’incertitude… et ne sont donc pas dérangé par une fin ambiguë qui laisse la place à l’imagination. Ils font alors preuve d’une + grande réflexion, et de + de créativité !

La lecture encourage aussi l’ouverture d’esprit, puisque l’on est amené à adopter un mode de pensée différent, à travers un personnage.

Enfin, elle permet d’augmenter l’empathie. S’immerger dans des mondes fantastiques permettrait de créer une « nouvelle connexion sociale » et de modifier notre comportement dans la vie.

Dingue, non ?

Il ne nous reste plus qu’à nous mettre à une cure de lecture estivale, pour se rafraîchir les méninges…

… et pour avoir l’air cool sur la plage.

A demain,

Matteo

Lisez l’article source sur slate.fr / ci-dessus : sculpture de l’artiste Rune Guneriussen