Le Comédien, écrit par Sacha Guitry (1885 – 1957) en pensant à son père Lucien qui était un comédien célèbre et qui a joué le rôle (1921), se lit très bien.

Une histoire simple qui a bien résisté au temps et qui donne l’occasion à Guitry de décrire le théâtre, les petits et les grands acteurs, la vanité et l’orgueil, l’attrait des projecteurs. Tous les ressorts du comédien mis en scène avec le sens de la formule de Guitry. Un film en a été tiré en 1996 interprété par Michel Serrault : je ne l’ai pas vu mais, en lisant, on entend bien Serrault. Presqu’autant que Sacha Guitry.

Et comme le conclut l’éditeur sur la 4ème de couv’, le bon théâtre est aussi fait pour être lu.

Le Comédien, Sacha Guitry, Pocket, 168 pages, 3,25 €. Pour 1 heure de lecture agréable. La lettre de préface de Sacha à son père ajoute un peu de sel à cette lecture.

A demain.

Mattéo