Un building steampunk à New-York - image de UNE

Quand des promoteurs immobiliers de la ville de New-York construisent un complexe dédié au mouvement steampunk, certains New-Yorkais râlent un peu. Pour ceux qui l’ignorent, le steampunk est un nom donné aux œuvres (littéraires, artistiques, cinématographiques, etc…) qui mêlent des éléments ultra-modernes à d’autres beaucoup plus classiques. Plus concrètement, Vingt milles lieux sous les mers fait partie (rétroactivement bien sûr) de ce mouvement puisque l’auteur place un sous-marin de science-fiction dans un décor de l’époque victorienne.

Bref, des promoteurs immobiliers, comptant sur la réactivité des fans de ce concept, ont construit au beau milieu de la Grosse Pomme, dans le quartier de Hudson Square, un grand complexe immobilier entièrement conçu dans cette logique. Les décors mélangent futurisme et grand classicisme : les futurs propriétaires bénéficieront des services d’un majordome à perruque poudrée ainsi que d’une salle de sport à l’ancienne, mais aussi des dernières technologies en matière de services.

Nommé N.15 Renwick, le projet déplaît fortement à de nombreux New-Yorkais qui se plaignent de voir la ville se transformer peu à peu en parc d’attraction pour enfants riches, et perdre en passant un peu d’authenticité à chaque fois que ce type d’initiative voit le jour.

Puisque je n’ai jamais mis les pieds dans ce quartier, je ne me permets pas donc d’en juger… même si la question de l’authenticité et de l’âme d’une ville et d’un lieu – qui a du mal à cohabiter avec le tourisme ou l’attraction de masse – est une vraie bonne question.

Ce que j’ose dire en revanche, c’est que si l’on m’offrait demain l’opportunité de vivre dans le Nautilus, vous n’entendriez sûrement plus jamais parler de moi pendant un bon moment !

A demain,

Matteo