Découvrez cette adaptation en image du poème de Jacques Prévert « Déjeuner du Matin ». 

Ce film court, réalisé en 2011 par le français Emmanuel Tenenbaum, a été sélectionné dans 12 festivals.

Le studio Tenenbaum, basé à Amsterdam, mélange des talents en communication, ingénierie, design et réalisation. L’équipe s’inspire de l’esthétique de Wes Anderson, Jean-Pierre Jeunet ou encore Wong Kar Wei. Un beau mélange !

Le film illustre avec grâce le poème écrit en 1945 par Prévert, et paru dans le recueil Paroles. L’illustration d’un moment de tension dans la vie d’un couple et de la difficulté de parler… et de ne pas parler.

Découvrez le film ici.

Si vous ne le connaissez pas ou si vous en avez oublié les détails, regardez le film d’abord et (re)lisez le poème après. Vous me direz – on n’est pas d’accord avec ma copine (mais on en parle, rassurez-vous !) si la place de l’esthétique n’est pas un peu envahissante…

Déjeuner du matin

« Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuiller
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler

Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder

Il s’est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis son manteau de pluie
Parce qu’il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder

Et moi j’ai pris
Ma tête dans ma main
Et j’ai pleuré »

Pas très gai, c’est vrai, mais comme il pleut ce matin, ça colle bien…

A demain,

Matteo