Ça, c’est notre zone de confort :

On aime bien rester dedans et on n’est pas à l’aise quand on en sort.

On n’est pas heureux lorsqu’on fait des choses qui nous rendent mal à l’aise. Pour être plus heureux dans votre vie, shortEdition vous propose donc d’agrandir votre zone de confort, pour être à l’aise dans un maximum de situations (ci-dessous, une vue avant/après de votre zone de confort).

Comment faire pour être plus à l’aise dans la vie donc ? Si vous faites un looong pas en dehors de votre zone de confort (du genre se mettre à jongler tout nu devant une foule de personnes), c’est le crash absolu. Vous n’y arriverez pas et ça va rester une très mauvaise expérience pour vous.

La solution c’est : court, mais bon ! Repoussez les limites de votre zone de confort progressivement, en faisant des pas beaucoup plus short : des baby steps.

Pour être heureux, et comme devoir de vacances, faites des baby steps – des short steps – en dehors de votre zone de confort. On en reparle dans quelques jours.

Quentin