Le slogan du jour de Kobobooks sur sa plateforme de vente de bouquins numériques ?

Eloignez les enfants ! 

La littérature adulte se libère et envahit vos liseuses. L’automne s’annonce brûlant !

Au moins c’est clair…

Les éditeurs et les diffuseurs ont en effet bien compris, après le succès des Cinquante nuances de Grey, avec un noeud (de cravate !) en couverture du livre, que la confidentialité de la couverture de la Kindle, de la Kobo ou autre Cybook offrait une belle opportunité… en forme de couverture ! Les lecteurs n’ont plus besoin de se cacher… c’est leur liseuse qui fait le job de cacher ce qui doit l’être. Pratique finalement.

80% des lecteurs sont en fait des lectrices qui aiment la littérature érotique… J’imagine que les hommes doivent préférer les images (celles qui ne bougent pas, les BD, ou celles qui sont animées, les vidéos et films…).

Le minitel rose avait tiré – si on peut dire – l’économie du minitel -. Peut-être que la liseuse, après le téléphone, le minitel et l’Internet, va gagner à rosir un peu… C’est quand même pas une maladie !

A demain.

Mattéo