245-le-premier-livre-etait-sacre-une

J’ai retrouvé dans L’Obs une chronique du jour sur l’impression du tout premier livre. On y apprend que c’était une Bible, tirée à 180 exemplaires, et que chaque exemplaire nécessitait 390 jours de travail. Absolument inestimables, 48 de ces 180 volumes, imprimés entre 1452 et 1455, ont été conservés, et 5 se trouvent en France. Les curieux et les passionnés peuvent aller en admirer trois à la BNF. Je doute qu’on puisse les consulter…

J’ignorais tout à fait que le premier livre imprimé avait été une Bible… pour des raisons financières : l’objectif était de rentabiliser l’investissement technique par un succès commercial que seul la Bible pouvait être d’obtenir !… Le financement de l’innovation était peut-être plus compliqué qu’aujourd’hui ! La startup de Gutenberg a mal fini, Gutenberg ne fut pas consacré de son vivant, il est mort dans un tel anonymat qu’on a perdu sa tombe.

En tout cas je vous conseille de lire l’article, riche en détails. Et de la compléter avec la fiche wikipédia de Gutenberg si le sujet vous turlupine.

Ma copine m’a demandé d’ailleurs comment je réagirais si je tombais sur un trésor pareil (dans le grenier de sa grand-mère par exemple) : la garderais-je précieusement… ou la vendrais-je ?

Et vous… ?

A demain,

Matteo