Il sème des romans sur l'autoroute

Petit fait divers bizarre bizarre aux Etats-Unis : la police a arrêté un délinquant d’un type très particulier à qui elle reprochait d’avoir jeté sur les routes… plus de 600 livres ! Un serial-livrophobe qui sévissait depuis plusieurs semaines sur les routes américaines…

Vous imaginez le désarroi de la police face aux appels d’usagers qui, de plus en nombreux, signalaient la présence de livres de tous genres et souvent en excellent état sur le bord des autoroutes ? Des volumes et des volumes et des volumes qui jonchaient le bitume… sans que personne ne sache le pourquoi du comment. Très intrigant.

Les autorités ont finalement mis la main, au printemps, sur celui qu’ils avaient appelé « la punaise littéraire ». Et l’explication est finalement toute simple et n’a rien à voir avec l’intrigue d’un roman noir : le gars avait simplement acheté un gros stock de livres à une librairie en faillite et comptait faire fortune en vendant ses bouquins sur Amazon. Mais pas de bol : il n’a pas trouvé son public et plutôt que de s’encombrer des 600 volumes en question, il a préféré les jeter sur les routes, au gré de ses caprices et de ces trajets.

Cette chute finale est beaucoup trop plate et ennuyeuse !

Comme vous êtes auteurs ou lecteurs, je vous invite à revisiter cette histoire : si la vie était un polar, quelle raison pourrait bien pousser un personnage à semer des romans sur la route 66 ?

A demain,

Matteo