imgres

Le grand William Shakespeare, né un 23 avril, aurait soufflé cette semaine 450 bougies (1564-1616). Il paraît qu’un écrivain est un grand écrivain quand son travail continue à exister 30 ans après sa mort… En voilà un qui résiste bien à l’usure du temps !

Et pour fêter ça, une citation de William the first, extraite du Songe d’une nuit d’été, “Le fou, l’amoureux et le poète sont farcis d’imagination ». Une réflexion à placarder dans tous les hôpitaux psychiatriques, les bars… et les librairies.

Les Editions Thierry Marchaise ont publié en mars dernier – pour anticiper un peu et capter au passage la petite vague médiatique – un essai à seize mains intitulé “Lettres à Shakespeare”. Dans cet ouvrage, seize auteurs s’adressent à lui en dévoilant leurs remerciements, leurs reproches. Le but étant de réfléchir à la place que tient aujourd’hui Shakespeare, dans l’imaginaire et la création. Un peu des Histoires de lecture autour de Shakespeare, finalement ! Marrant…

Un colloque international, des ateliers débats et autres événements se tiennent à Paris en ce moment même. Pour les amateurs de sorties de dernière minute, de colloques ou de « colocs » savants ouverts à tous, le programme est par ici.

A demain,

Matteo