207 - Gondry nous aura prévenus

Le film du réalisateur français Michel Gondry, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, qui date pourtant de 2004, ne leur a pas servi de leçon : les scientifiques ont trouvé des méthodes pour effacer les souvenirs. Peut-être parce que Gondry avait obtenu l’Oscar du meilleur scénario original !

Diffusé en avant-première aux Etats-Unis, le reportage Memory Hackers parle en effet de nouvelles méthodes, psychologiques et parfois même médicamenteuses, qui tendent à modifier les souvenirs. Pour remplacer, notamment, les souvenirs malheureux par des souvenirs bien gentillets.

Pour ces scientifiques, la mémoire est malléable, déjà modifiée par notre environnement et nos réflexes sans que l’on s’en rende compte. Et lorsque l’on connait ses mécanismes, il devient possible d’en altérer le contenu, de l’étirer ou la remonter (comme on fait du montage au cinéma) pour lui donner une autre forme.

Vous pouvez regarder la bande annonce du reportage, juste en dessous (en anglais, hélas, je n’ai pas trouvé de version francophone). Le film complet est également dispo sur Youtube (il dure 52 minutes).

L’idée, je vous l’avoue, me fait froid dans le dos, de haut en bas.

Oublier, gommer, devenir une ardoise vierge… ne plus s’appartenir finalement, puisqu’on ne sait plus ce que l’on a vécu.

Et accepter ses blessures et en faire quelque chose d’utile pour soi, pour son évolution, c’est pas plutôt ça le but ?

A demain… ou après-demain,

Matteo