Pour Noël, je cherchais un livre de graphisme sympa pour ma sœur. Je tombe avec amusement sur Les Fourmis n’aiment pas le flamenco, d’Auguste Derrière (Ed. Le Castor Astral, 12 € 45). Je ne l’ai pas trouvé au format numérique… mais il est agréable au toucher !

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un livre sérieux : on y découvre des parodies de publicités et de maximes d’antan, tout en humour et poésie. Des jeux de mots à gogo, de l’absurde et un graphisme à l’ancienne plutôt fin. Auguste Derrière aurait été un mondain de la fin du XIXème qui aimait « les acrobaties du verbe » et autres calembours.

Voici quelques extraits qui ont agrémenté le réveillon de ma soeur :

Le Calendrier Culturel de Monsieur Patate, pour janvier 

01. Laitue, pour que les moches meurent plus vite.
02. Lilas, pour obliger quelqu’un à lire un livre ici.
03. Lotus, pour rester zen quand il n’y a plus de papier toilette.
04. Pêcher, en planter sept, c’est capital.

Et autres citations…

« Si l’union fait la force, l’oignon fait la farce. »
« A femme presbyte, homme heureux »
« Spécialités orientales cuisinées au wok. Allah Wok Bar. »
« Après deux scotches, les hommes deviennent collants »
« Le massage vietnamien fait un bien bien fou! »
« Ne dites plus Calzone mais Zlip ! »
« Aux émirats, les gens sont à bout d’habits… »
« Savon Paul Hisse, Stop aux fesses irritées ! Les savons Paul Hisse donnent la peau lisse aux fesses des gens qu’ils savent honnêtes. »

Plutôt court et savoureux, non ?

Et il y a + de 800 maximes, dictons, pensées et réclames farfelues… De quoi tenir jusqu’à la fin des vacances !

A demain.

Mattéo