Le 16 mai dernier, les Anglais ont organisé une fête de la flash fiction, la flash fiction étant en fait une short story très short. Intitulé : le National Flash Fiction Day. Avec un slogan réussi.

Sous le drapeau de ce slogan mobilisateur, plusieurs manifestations et concours d’écriture ont été organisés dans tout le royaume avec des cadres et contraintes différents. Une option à 156 mots pour publication des meilleurs textes dans la presse nationale. Une autre option + longue, à 1000 mots, qui ressemble à notre Très très court.

Tout cela est encore beaucoup plus long qu’un tweet, finalement…! Et Hemingway, avec sa nouvelle en 6 mots, a fait des émules qui n’osent pas le suivre.

L’histoire – disons plutôt la presse qui relate la chose – ne dit pas si l’affluence a été proportionnelle à la longueur des histoires… ou si la foule en liesse s’est précipitée écrire pour garder son calme.

A demain.

Mattéo