3-6

Les limbes (3/6), Emmanuel Lefloch

Le Quotidien du Médecin publie chaque semaine l’épisode d’une nouvelle rédigée par un auteur de Short Edition.

Des épisodes courts et bons qu’on souhaite faire découvrir à tous nos lecteurs !
Pour retrouver les feuilletons précédents :

Résumé des épisodes précédents : L’officier Le Balcon continue ses investigations. L’agresseur a fait subir une expérience de mort imminente à sa victime. Grâce à un médecin anesthésiste, l’officier en sait un peu plus sur cette étrange affaire. Mais l’énigme reste entière : qui mène cette expérience et va-t-il recommencer ?

Retrouvez les épisodes précédents : 1/6 – 2/6

Episode 3
Recherche

— Patron, on en a une autre.

Le Balcon se rend immédiatement chez Chloé Lemaire, la nouvelle victime. Il pressent que son témoignage ne sera pas très différent de celui de Pierre Clamart.

Les mots sont presque identiques. Sa surprise vient du profil de l’agressée. Si Pierre Clamart va vers ses soixante-dix ans, Chloé en a seize. La victimologie change mais l’hypothèse se confirme : l’agresseur mène des recherches et a besoin de multiplier les cobayes.

Le Balcon donne à Chloé le nom du Dr Bargnoux puisqu’elle souffre des mêmes maux que Pierre : une grande fatigue, des abrasions sur le haut du corps, sur les poignets et sur les chevilles, dues à la corde que le prédateur utilise pour « fixer » ses proies.

Et puis toujours ces phrases aimables : « Vous allez vivre une expérience extraordinaire, vous me raconterez, grâce à moi vous reviendrez du monde dont on ne revient pas. Ne vous inquiétez pas. »

Mais bon Dieu, pourquoi il ne se les inflige pas à lui-même ces foutues expériences !

***

Le bâtiment de la bibliothèque de médecine est imposant, Le Balcon se dirige donc vers l’accueil avec la bibliographie fournie par l’anesthésiste. Après quelques minutes, le bibliothécaire lui indique le rayon où se trouvent les ouvrages.
— Merci, vous êtes très efficace.
— Pourtant je commence ! Mais avec l’ordi c’est assez simple.
— Vous êtes nombreux à travailler ici ?
— Deux. Mon collègue, lui, est une vraie bible en littérature médicale. Il est là depuis longtemps.

Une bonne dizaine d’ouvrages traitent de l’expérience de mort imminente, du point de vue médical. Le Balcon veut comprendre et passer par des lectures que l’agresseur doit connaître. Il extirpe des étagères deux ouvrages de Kenneth Ring,, The Near Death Experience de Bruce Greyson, les études complémentaires des Editions « Au-delà et Sciences », tous les ouvrages de Raymond Moody, les théories de Michael Sabom, et d’autres encore. Rien ne doit lui échapper.

Il prend toujours l’habitude de rester le plus distant possible, le succès des enquêtes en dépend. Mais au moment d’ouvrir le premier livre, il sent un court frisson le traverser : c’est vrai, finalement que nous réserve la mort ?

***

Dans la cave de la maison aux volets verts, l’homme est bouleversé. Il ne comprend pas. Ses cobayes lui ont raconté la décorporation, vision surplombante de son propre corps, le tunnel baigné de lumière et de sérénité et la sensation de violence, de lutte. Il ne s’est pas lancé dans une telle affaire pour entendre ce que les autres ont déjà dit dans tous les ouvrages qu’il a lus. Les études de Greyson, de Ring, de Moody il les connait par cœur : l’Indice WCEI, échelle de 10 items cotés par leur présence ou absence mesurant la « profondeur » de l’E.M.I., il en sait chaque étape, il peut même détailler l’étude récente des chercheurs du Michigan qualifiant l’E.M.I. de phénomène cérébral dû au manque d’oxygène. Mais rien de cela ne le convainc. Non, il existe une autre voie. Il faut chercher, recommencer, changer la sociologie des expérienceurs, il en est persuadé… et cette certitude le calme. Un chef de bureau et un subordonné, ce serait bien. Ne pas perdre la foi en la science, se tromper pour trouver enfin, devenir le grand scientifique, le conquérant, celui qui montrera le chemin vers le seul continent encore inexploré et ouvrira les portes de l’inconnu.

Maintenant apaisé, il éteint la lumière de la cave. En haut, il allume son ordinateur et y inscrit : expert-comptable. Les sites affluent, il en retient un. Parfait, classe supérieure et classe moyenne, car il y aura sûrement un ou une secrétaire.

Il consulte le programme télévisé. Sur la 3, « Christophe Colomb » de Ridley Scott.

Retrouvez la suite : 4/65/6 – 6/6