Le thème du petit mot à laisser sur sa tombe avant de partir inspire beaucoup de la créativité de nos amis de Facebook.

Aperçu rapide :

60 ans, c’était un peu short… 
Ci-gît un narrateur, mort sans histoires, allongé pour le conte… 
Enfin, mon esprit fermente !
J’étais pas fort en composition, j’espère me rattraper !
Dernier strip tease à guichet fermé 
Vous ne me connaissiez pas ? Il n’est pas trop tard pour creuser. 
Poète consumé, dévoré par les vers.
Attention, ce compost n’est pas bio. 
De la veine pour les vers ?
La pierre, c’est un bon placement

Partie écrire mes mémoires d’outre-tombe…
Dîner aux chandelles, racines de jeunes pousses et ses vers à l’humus – buffet éternel.
Angel dust
Au dodo, p’tit ch’nis ! (je ne sais pas ce qu’est un p’tit ch’nis, mais le dodo, je vois bien !)

Et ceux d’hier qui ont lancé le bal (tragique) :

Je reviens tout de suite.
Aucun mot ne sortira d’ici. Je sèche. 
Trop fumé… et pis Taf ! 

Vous pouvez retrouver leurs auteurs – Flolacanau, Sacha Biekelitsky, Michèle Lili Harmand, Jean-Michel Lacour, Claude Vallet, Elodie Torrente, Marc Menu, Macaron au Wasabi et Miléna Salci (c’est elle qui anime la page Facebook, elle a l’air de broyer du noir…) -, ils sont sur notre page Facebook.

A ce propos, j’ai vu que Siné, qui avait quitté Charlie Hebdo l’année dernière en raison de relations difficiles avec ses collègues de 40 ans, avait sorti un numéro de son hebdo intitulé, Mourir, plutôt crever ! Il paraît qu’il est (gravement) malade et hospitalisé…

A demain.
On trouvera plus gai, promis ! Je vais en parler à Miléna tout de suite… et vérifier qu’elle va bien.
Mattéo