Avant d’aller voir la version de Clint Eastwood sur la vie de Hoover, J. Edgar Hoover, patron du FBI de 1924 à 1972, sortie aujourd’hui et qui est bien notée sur Allociné (je peux donc aller la voir), lisez La Malédiction d’Edgar. C’est la version vue de France, écrite par Marc Dugain, publiée en 2005 par Gallimard et dispo au format poche.

Très réussie. Une description de (presque) tout ce qui a fait l’Amérique des sixties : la famille Kennedy, la mafia, le FBI, les médias, les maccarthystes, les sorcières, Marilyn. C’est une histoire solide, bien écrite, fourmillant de petits détails croustillants. Et même si c’est romancé, car la vie de cet homme de secrets était très secrète, le récit est très instructif sur le fonctionnement du pouvoir dans une grande démocratie.

Pas très rassurant mais clair. J’ai beaucoup aimé.

Lisez-le en eBook. Il faut prévoir (un peu) plus de 20 minutes, mais vous pouvez vous le faire en tranches.

Il ne vaut que 8 € en numérique sans frais d’envoi pour l’éditeur alors qu’il vaut 8 € en format papier avec frais d’envoi gratuits.

Marrant aussi, non ?

A demain.

Mattéo