Du rock en béton armé UNE

Si son poids est inconnu, on sait que son épaisseur est de 6 millimètres, et qu’il joue Satisfaction des Stones comme un pro… C’est un vinyle, oui, mais un vinyle… en béton !

J’avais déjà vu la vidéo du vinyle en tortilla (oui oui), moins harmonieuse, mais je ne savais absolument pas que l’on pouvait graver de la musique sur n’importe quel support (cela dit, la tortilla aurait dû me mettre la puce à l’oreille). Conçu dans un béton d’excellente qualité, communément utilisé dans l’industrie des gratte-ciels et des ponts, ce curieux disque sort tout droit de l’imagination de l’ingénieur allemand Ricardo Kocadag. Et après ce que j’imagine être une phase d’expérimentation fort amusante, est né ce vinyle pas commun, qui fonctionne sur toutes les platines, et dont le son n’est par ailleurs vraiment pas mauvais, comme le prouve cette vidéo.

C’est pas fou ça ?

Allez, je vous offre la tortilla en prime !

A demain ou après-demain,

Mattéo