Mon cousin est en échange linguistique au Canada, en Colombie britannique. Et lundi, pour lui, ce sera le DEAR Day.

DEAR = Drop everything and read !

C’est, chaque année, le 4ème lundi d’octobre.

Tout s’arrête pendant 30 minutes – au moins  dans les établissements scolaires et universitaires – et on lit.

C’est marrant parce que qu’il y a quelques semaines, j’étais tombé sur les résultats d’un sondage réalisé chez les Grands-Bretons qui indiquait qu’1 jeune sur 3 âgé de 13 à 16 ans trouvait que ce n’était « pas cool d’être vu en train de lire » (sic)… Je ne sais plus si je vous en avais parlé mais j’avais trouvé la chose un peu curieuse.

Voilà une réponse colombienne étonnante à cette évolution britannique étonnante.

A demain.

Je vous fais, après-demain (en raison du décalage horaire), un reportage complet sur le DEAR Day. Promis. Et si des auteurs canadiens veulent nous donner des précisions sur la chose, on est preneurs.

Mattéo