Le court commence à faire parler de lui au Salon

Lors des différentes conférences grand public ou pro organisées au cours des 4 jours du Salon du Livre, on a entendu parler cette année, pour la première fois et à plusieurs reprises, du format court !

Il a été question du numérique, bien sûr, avec une progression de la lecture – 15% des Français ont déjà lu un livre numérique en 2012 (nous étions 5% en 2011) et 10% déclarent avoir l’intention de le faire prochainement. Il paraît que les US en étaient là il y a 5 ans. Ce n’est encore, en France,  que 2 à 3% du chiffre d’affaires des éditeurs mais le secteur de la romance et du roman sentimental progresse beaucoup plus vite. Il nous a été dit qu’aux US toujours (puisqu’ils courent devant nous, semble-t-il), 1 livre vendu sur 2 est un roman sentimental et qu’1 roman sentimental sur 2 est acheté au format numérique.

Intéressant…

Et donc, à plusieurs reprises, le format court a été mis en avant. C’est encore timide… mais c’est net quand même : ça bouge dans les cerveaux.

A demain.

Mattéo