Anne de Bretagne, vous connaissez ? De nom au moins… et seulement !

L’Association des écrivains bretons (AEB) propose aux écrivains du monde entier, ceux de Bretagne mais ceux d’ailleurs aussi, d’écrire ou de réécrire son histoire, sur le thème « Anne de Bretagne au cœur du nouveau millénaire. Comment, de nos jours, la Duchesse Anne de Bretagne serait-elle perçue par chacun de nous ? ».

Comme on aime bien les Bretons (dont on pensait qu’ils avaient des chapeaux ronds)… et qu’on a peur de voir débouler dans notre bureau un détachement de bonnets rouges remontés comme des coucous suisses, on a décidé de vous en parler !

Jeune fille érudite, Anne a reçu une éducation fort savante dans le domaine des lettres et des arts. Épouse du roi Charles VIII, puis du nouveau roi de France Louis XII, la duchesse de Bretagne et deux fois reine de France est une grande figure régionale et nationale ayant permis l’union entre le Duché de Bretagne et le Royaume de France. Connue pour sa bonté et sa compassion envers son peuple, elle a également encouragé les Lettres et les Arts dans le Royaume. Parmi les nombreux artistes qu’elle a soutenus, il faut retenir Jean Marot (papa du célèbre poète Clément Marot) qui fut « son » poète en titre et le sculpteur Michel Colombe, papa du statuaire du tombeau des parents d’Anne de Bretagne (le duc François II de Bretagne et son épouse Marguerite de Foix) dans la cathédrale de Nantes.

L’oeuvre doit être rendue avant le mercredi 30 avril 2014, minuit. La participation est gratuite mais limitée à un texte par auteur. Lisez le règlement sur le site de l’Association des écrivains bretons, c’est par ici

Et vive la Bretagne… !

A demain,

Matteo