Bonjour à tous !

En flânant dans les rayons de la Fnac la semaine dernière, je suis tombé sur une BD pour le moins originale : les Turbo-classiques (avec des canards) !

Son principe est simple, chaque planche résume, en seulement quatre cases, un grand classique de la littérature, toutes époques confondues. Au menu : des œuvres de Camus, Shakespeare, Maupassant, Sophocle, Beckett, Hugo, Racine, Orwell…

En voici quelques exemples :

Créée parPoPésie, auteur qu’on connait surtout sur Twitter, et Esquimaupêche, artiste déjanté aux 1000 canards, la BD nous propose des adaptations trash et décalées, à la limite de l’hérésie… qui sont du coup assez drôles. Une façon comme une autre de savoir ce qu’il y a à retenir d’une œuvre, dans les grandes lignes (pour pouvoir briller en société, éventuellement).

Les détournements contemporains d’œuvres classiques ont tendance à diviser (je pense notamment aux pièces de Shakespeare façon « échange de sms »). Normal : on peut y voir la profanation d’un monument de la culture (sacrilège !) mais on peut aussi y voir une façon de compléter l’œuvre, de lui rendre hommage, de prolonger sa vie. Accessoirement, ça peut donner envie de lire l’original.

Personnellement, je n’ai jamais trop su quoi en penser, mais maintenant je me demande : vu le nombre de grandes œuvres disponibles et le peu de temps dont l’humain moyen dispose, est-ce vraiment si dramatique de ne connaitre d’un livre qu’un résumé expéditif ? Est-ce vraiment pire que de ne rien en savoir du tout, de l’avoir lu en diagonale ou encore de l’avoir lu puis oublié ?

Alors pour ceux qui comme moi ont décidé d’assumer leur flemme : vive les résumés !

À bientôt !

Matteo