A l’occasion de la convention allemande de la science et de l’informatique (c’est l’EHSM pour les intimes) qui aura lieu en juin, les organisateurs ont eu l’idée de demander à un scientifique de réaliser une bande dessinée à l’aide d’un laser de haute précision.

Et le gars est agile puisque la bande dessinée, intitulée « Juana knits the planet » et constituée de 12 cases – donc conforme à la norme du short établie par Short Edition – a été dessinée sur un cheveu humain ! Avec un faisceau d’ions focalisés, Andrew Zonenberg a créé la BD la plus petite au monde.

Cette bande dessinée résistera-t-elle au shampoing ? Et au non-shampoing (le gras du cheveu qui ne voit pas assez souvent son ami détergent) ? L’avenir nous le dira. Mais on peut déjà conclure, d’un ton docte et pénétré de l’importance du moment (et de celle du blog de Short Edition) que l’être humain ne cesse de trouver de nouveaux supports pour s’exprimer et qu’un long chemin a été parcouru depuis les premières peintures rupestres et les hiéroglyphes.

A demain,

Matteo