Archives for category: Non classé

Ma copine m’a envoyé un article assez sympa – c’est son anniversaire la semaine prochaine, à mon avis, il y a un lien ! –, et comme je ne vous parle pas si souvent de mode, j’ai envie d’écrire quelques mots dessus.

Van’s – la marque de chaussures, vous savez – vient de lancer une collection inspirée de tableaux de Van Gogh. Je vous laisse regarder, ça vaut le coup d’œil :

Ça m’a fait penser à la fridamania, ce phénomène commercial qui a suivi le centième anniversaire de Frida Kalho. T-shirts, poupées, baskets à l’effigie de la peintre – et communiste, c’est ça l’ironie –, on s’arrache tout ce qui est aux couleurs flamboyantes de Frida !

Bon, cette nouvelle ligne Van’s, c’est vrai que c’est quand même la classe. Ma copine n’a pas les cheveux rose mais je suis sûr que ça lui ira très bien.

À la prochaine !

Matteo

J’ai toujours dit que je détestais Proust. Moi j’aime le court et c’est tout !

D’ailleurs, ma copine c’est tout l’inverse, ça me laisse perplexe, vous imaginez… Enfin, c’est un sujet de conversation houleux entre nous, alors vous pensez bien que j’ai essayé, mais j’ai jamais réussi, à l’aimer, ce Marcel.

Sur Reddit, une rubrique a été créée pour faire changer d’avis les personnes aussi butées que moi. Voici l’idée : vous donnez le nom de l’auteur que vous détestez le plus, vous dites pourquoi. Là-dessus, quelqu’un – qui est sans doute plus tolérant que vous ne l’êtes – vous donnera le titre d’un livre à lire pour vous réconcilier avec cet auteur.

Comme au fond je ne suis pas contre la réconciliation – mon côté romantique –, je suis d’accord pour entamer une remise en question ! Sur ce, je vous laisse, ça risque d’être un peu long 😉

À très vite !

Matteo

Il s’avère qu’au bureau, on a quelques débats sans fin qui ne se termineront jamais. Par exemple, il y a une bataille concernant l’utilisation de la clim et du chauffage. Il y a ceux (très étonnants) qui préfèrent les chaussons aux pommes plutôt que les pains au choc’. Mais pour tout vous dire, le débat le plus sanglant porte sur les chats et les chiens.

Vous vous en doutez, vacances d’été sont souvent synonymes de bureaux désertés… et cette période me laisse donc l’immense opportunité de vous parler de félidés, en grand défenseur des chats que je suis. Et – youpi ! – il n’y aura personne dans la team des sans cœurs pour me le reprocher !

Quand je suis tombé sur une vidéo super chouette, réalisée par l’influenceur rafraîchissant Nas, j’ai décidé que c’était un signe !

Je vous laisse donc vous plonger le temps d’une minute dans Istanbul, la ville des chats.

A très bientôt !

Matteo

J’étais en panne d’inspiration cette année pour planifier mes vacances… et en me perdant dans les méandres d’internet je suis tombé sur une occasion assez tentante.

Le musée F. Scott & Zelda Fitzgerald, à Montgomery, a dédié une partie de son édifice à la location, sur Airbnb. La maison a été habitée par le couple d’auteurs pendant à peu près deux ans. L’annonce précise même que Zelda y aurait écrit une partie de Accordez-moi cette valse et Scott de Tendre est la nuit. La classe !

Ça tombe bien, j’étais aussi en panne d’inspiration tout court, et je suis certain que la demeure de deux si grands écrivains est chargée d’ondes créatives. Je vais de ce pas en parler à ma copine : là, c’est sûr, je marque des points… pas de plage, mais le cadre est incroyable !

À très vite,
Matteo

Dans la capitale turque d’Ankara, et plus exactement dans le quartier de Çankaya, des éboueurs ont eu la super idée de sauver les livres qu’ils trouvaient dans les poubelles !

En 8 mois, c’est près de 5000 livres qui ont été récupérés et restaurés… et qui ont permis d’ouvrir une bibliothèque. On compte déjà 17 catégories parmi les collections, de domaines divers et variés : imaginez tous ces livres qui ont échappé à un terrible avenir !

D’ailleurs, il y a tellement de livres dans les poubelles, que les éboueurs ont désormais la possibilité d’en faire don à des écoles et autres institutions de la ville dans le besoin. Et pour que chacun puisse profiter de ces livres rescapés, la bibliothèque propose des heures d’ouverture inhabituelles…

Non mais imaginez : si on peut ouvrir une bibliothèque avec des livres récupérés dans un seul quartier, qu’en serait-il si on fouillait toutes les poubelles du monde ?

 

À très vite !

Matteo

Les plus haïkuesques des auteurs de la communauté s’en souviennent sans doute, Vincent Delsupexhe – membre éminent du Jury du Prix Haïkus sur Short Edition –, est aussi photographe !

Et en janvier, il expose pour la première fois une sélection de clichés argentiques qu’il a réalisés ces 5 dernières années avec trois appareils différents.

Donc, si vous aimez la photo, rendez-vous à la brasserie des Arènes (16, rue de Linée à Paris) à partir du 12 janvier.

Et peut-être qu’on l’y retrouvera même l’année prochaine, puisque son nouveau projet le mène vers une belle aventure : partir sillonner la France en 4L à la rencontre de gens, de lieux, de métiers qui s’oublient, qui revivent…

A bientôt !

Matteo

Le Calendrier de l’Avent vient de débuter sur Short Edition Jeunesse ! Chaque jour de décembre, découvrez le nouvel épisode d’une histoire de Noël.

Et on commence l’aventure avec Voyage au Pays des glaces, de Tanguy Mandias !

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un beau projet de création qui me tient à cœur. La Maison de l’écriture, un lieu dans l’Hérault qui abrite des ateliers d’écriture en tous genres, a lancé un crowdfunding dans l’optique de créer un nouveau lieu d’expression pour les auteurs peu – ou pas – publiés !

Le projet, c’est qu’ils puissent se retirer du monde, faire les ermites pour libérer leur inspiration, dans une (petite) maisonnette qui a besoin d’un (gros) coup de neuf !

Chez Short Edition, on aime la débrouille et surtout encourager les auteurs à écrire alors… Allez faire un tour sur leur page Ulule ; et si vous ne pouvez pas faire un don, donnez-leur un coup de pouce en en parlant autour de vous 🙂

Pour l’instant, ils ont récolté plus de 60 % de l’objectif final… et il ne reste plus que 28 jours pour soutenir ce beau projet de restauration !

Pour faire un don : https://fr.ulule.com/ermitage-2/
Et pour en savoir plus : http://ecriture.litteratures.fr/ 

Attention, le site génial que je vous présente aujourd’hui présente de sérieux risques pour votre productivité.

Il s’agit de Paristique : sous la forme d’une carte de Paris, ce site recense l’origine du nom de toutes les rues de la Capitale…
C’est complètement fascinant parce que, bien sûr, on ne choisit pas le nom des voies publiques en le tirant d’un chapeau. Chaque plaque a une histoire qui lui est propre… et parfois assez pragmatique : la rue du Baigneur par la présence des bains, la rue Des Moines grâce aux Moines de Saint-Denis… Et souvent, on le constate, le nom des voies est directement hérité de leur constructeur ou de celui qui en possédait les immeubles. Une autre façon d’inscrire son nom dans la postérité !

Je vous souhaite une belle balade virtuelle, aux détours de clics sur les ronds et de lecture des petits billets.
Un gouffre de glanditude, je vous l’accorde. Mais c’est au nom de la culture, alors on ne va pas faire la fine bouche !

A plus tard !

Matteo

(pour ceux qui avaient joué aux devinettes typographies sans en déchiffrer les réponses, vous pouvez maintenant les découvrir ici !)

Au moment où je vous parle, je me prépare pour Quais du polar, ce festival du livre lyonnais dédié au noir. Et j’ai choisi, pour me replonger dans l’ambiance, de relire les aventures de Wallander, en commençant par le début : Meurtriers sans visage et Les chiens de Riga.

Eh bien, on peut dire que ce cher inspecteur Kurt revient de loin… ! (j’étais d’ailleurs assez surpris de la radicalité de ses opinions dans le tout premier volume).

Comme je l’expliquais à ma copine (qui n’est pas facile à convertir), que ce soit avec ou sans son inspecteur Wallander, j’ai rarement été déçu par Henning Mankell. J’ose même dire que Les chaussures italiennes reste un des meilleurs romans que j’aie lu ! Je suis partagé entre impatience et crainte d’être déçu chaque fois que je passe devant Les Bottes suédoises, la suite, en librairie.

Et vous, êtes-vous des lecteurs d’Henning Mankell ? Vous avez peut-être aussi un avis sur les adaptations TV des enquêtes de Wallander, celles où Kenneth Branagh lui prête ses traits (là, ma copine est déjà un peu plus convaincue !)…

A demain,

Matteo