Archives for category: Court mais Buzz

Eh oui ! on passe déjà à la suivante ! Toute l’équipe de Short Édition vous présente ses meilleurs vœux pour l’année à venir… en vidéo et en musique !

Un bon moyen de se souvenir qu’au-delà des Prix, des sélections et du site, les œuvres continuent de vivre à travers les émotions de milliers de lecteurs. Trois millions d’histoires distribuées c’est autant d’émotions, de sourires, de larmes et de rires propagés par les distributeurs partout dans le monde !

Perchés sur notre cheminée faite maison, nous sommes devenus pour un temps des lutins de Noël… une joyeuse bande qui vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

On se retrouve l’année prochaine, et on vous espère en forme : plein de surprises vous attendent.

 

Matteo

Vous en avez sans doute entendu parler – ou peut-être que non -, mais cette histoire assez marrante pour qu’on s’y attarde encore une fois.

Banksy, le célèbre et tout autant inconnu artiste, a vendu une œuvre dans une vente aux enchères. Il s’agit de l’œuvre La Petite Fille au ballon, qu’il avait peinte dans les rues de Londres, puis reproduite sur toile. L’acheteur en question a déboursé plus d’un million d’euros. Ce qui est marrant, c’est que l’œuvre s’est autodétruite juste après la vente. La toile a été comme aspirée par une déchiqueteuse cachée dans le massif cadre qui l’entourait.

Message artistique ou coup marketing ? De mon œil de mec pas forcément très calé en art, j’y vois surtout une bonne plaisanterie 🙂

A la prochaine !

Matteo

J’ai appris à lire grâce aux aventures de Jojo Lapin, c’est un des tous premiers livres que j’ai eus, et que j’ai lu seul. Cette série de livres pour enfants, parus à partir des années 1930 aux Etats-Unis (il est temps que vous connaissiez la vérité sur mon âge*), ont été écrits par l’auteure Enid Blyton. Et c’est aussi elle, la mère de Oui-oui !

Bref, y a comme une aura de nostalgie et de douceur autour de ces personnages, et donc de cette auteure. Alors imaginez ma déception en apprenant qu’Enid détestait – que dis-je, exécrait – les enfants. Plusieurs témoignages de ses voisins, mais aussi de sa plus jeune fille (ça balance !) ont montré qu’elle ne supportait pas d’être entourée d’enfants.

Y a comme un charme qui s’est rompu… Je vais me consoler avec Roald Dahl qui, lui, adorait les enfants – enfin,on sait surtout qu’il adorait les siens.

A plus !

Matteo

 

* C’est faux.

Il s’avère qu’au bureau, on a quelques débats sans fin qui ne se termineront jamais. Par exemple, il y a une bataille concernant l’utilisation de la clim et du chauffage. Il y a ceux (très étonnants) qui préfèrent les chaussons aux pommes plutôt que les pains au choc’. Mais pour tout vous dire, le débat le plus sanglant porte sur les chats et les chiens.

Vous vous en doutez, vacances d’été sont souvent synonymes de bureaux désertés… et cette période me laisse donc l’immense opportunité de vous parler de félidés, en grand défenseur des chats que je suis. Et – youpi ! – il n’y aura personne dans la team des sans cœurs pour me le reprocher !

Quand je suis tombé sur une vidéo super chouette, réalisée par l’influenceur rafraîchissant Nas, j’ai décidé que c’était un signe !

Je vous laisse donc vous plonger le temps d’une minute dans Istanbul, la ville des chats.

A très bientôt !

Matteo

Il y a quelque temps je vous ai parlé d’un bar littéraire à Paris. Pour ne pas changer les bonnes habitudes, j’ai découvert aujourd’hui la librottiglia – une bouteille de vin incluant un livre !

Son nom est la contraction des mots « livre » et « bouteille » en italien et l’idée est d’associer littérature et dégustation ! À la place de l’étiquette habituelle, celles-ci comportent un petit livret racontant une histoire parfaitement associée à la boisson.

Le projet réunit la participation de trois écrivains italiens à la plume bien distincte : Daniel Zanilli s’adonne à un récit policier plein de rebondissements qui accompagne la cuvée de vin blanc frais et vivifiant, Patricia Liquidera met en avant une fable au nom farfelu La Rana nella Pancia (La Grenouille dans l’estomac), assortie à un vin rouge pétillant, et enfin Regina Marques Nadaes propose une histoire d’amour pour accompagner le rosé fruité.

Et si on profitait de ces vacances d’été pour se lancer dans un stage d’italien ? 😉

À très vite !
Matteo

JR, activiste mondialement connu (et accessoirement un de mes artistes français préférés), propose à chacun de rejoindre son projet participatif Inside Out.

Le principe ? JR tire le portrait d’anonymes à travers le monde entier et affiche les photographies dans la ville : sur des murs, sur des chevalets ou au sol (finalement, là où il peut !). Assemblées, elles participent à véhiculer différents messages ceux de « Black Lives Matter » ou encore « Save The Artic ». Des anonymes comme vous & moi peuvent donc envoyer leur portrait afin de faire passer un message qui leur tient à cœur !

Et dans le cadre de la quatrième édition du Pari des Librairies (la manifestation festive des libraires indépendantes parisiennes, vous connaissez ?), la Librairie du Parc/Actes Sud a décidé de participer au projet, en proposant à chacun de venir se faire photographier avec le livre de son choix ! Les portraits seront ensuite réunis, puis affichés dans Paris.

Alors, rendez-vous le 8 juin avec votre plus beau sourire et votre livre fétiche (oui, encore ce choix si compliqué…) !

À bientôt,
Matteo

Cette semaine, j’innove, et vous propose un post tourné vers la communauté ! Parce qu’on adore le format court, mais on reste ouvert… et autant se l’avouer, on aime aussi se plonger dans un bon bouquin (limite pavé) de temps en temps !

Alors je mixe ces deux infos, et de mon blender ressortent 4 auteurs qui se sont essayés au format long, sur papier, chez des éditeurs traditionnels !


Patrick Ferrer, à l’écriture frissonnante et plutôt noire
(au bureau, on se souvient toujours avec une petite pointe d’effroi de sa nouvelle Près du lac de Vermaudit) a été le premier à passer de l’aventure numérique au papier ! Après un succès numérique détonnant sur Amazon Publishing – qui lui a valu de se distinguer dans le Top 10 des meilleurs romans indépendants de l’année 2015 –, Le Baiser de Pandore est passé au format broché et a su convertir ses lecteurs. Bref, un petit pavé de 550 pages, publié chez Incartades Éditions, à l’intrigue dense et prometteuse dès la 4e de couverture.

Thierry Covolo, lui, a rejoint les rangs des auteurs de nouvelles aux éditions Quadrature ! Son recueil, sorti en avril 2018, s’intitule La plus jeune des frères Crimson. Oui, vous avez bien lu : cet article au féminin a fait grimper mon intérêt à un niveau supérieur !
Si on lui reconnaît « un certain penchant pour la littérature américaine » sur ce recueil, chaque lecteur peut pourtant trouver son plaisir dans son écriture ! Sur Short Édition, il sévit autant en suspense qu’en surnaturel… ou en jeunesse. Si je devais vous conseiller une nouvelle pour commencer (et cela n’engage que moi – mais c’est un engagement à 100 % !), ce serait Mauvaise Passe… frigorifiante !

Dans une écriture très différente – mêlant inextricablement la force des éléments à celle des sentiments -, Sylvia de Rémacle fait également sa sortie cette année avec La Racine (Librinova) : son roman nous plonge au coeur de l’existence tourbillonante d’Aurèle Racine, descendante de corsaire.
Aux premières heures de Short Édition, elle avait déjà publié un recueil de nouvelles, autour de sa nouvelle Moïse (dont la puissance des émotions ne laisse personne indifférent).

Ultime saveur de mon cocktail, Elodie Torrente a annoncé la sortie de VOSTFR (Version originale sous-titrée français) chez NDB éditions. Un roman sensible s’articulant autour du sujet très intéressant, quoiqu’il fasse assez peu parler de lui, de la surdité – de sa place dans la vie quotidienne comme dans le monde du cinéma.
De la sensibilité autour de sujets émouvants, Elodie nous avait montré qu’elle savait s’y prendre dans La visite… pourtant on connaît son penchant pour l’humour, que l’on retrouve souvent au coin de ses mots.

Alors vous comprenez que je me sois fait un peu discret… entre mes recherches de pépites culturelles à vous montrer, mes quelques lectures sur le site et ces 4 recommandations, mes journées sont bien remplies (et j’y consacrerai bien mes soirées, mais pas sûr que ma copine apprécie… !)

A bientôt,

Matteo

crédits : camera presse/Bill Potter

Qu’on les apprécie ou non, il faut reconnaître que certaines œuvres sont profondément ancrées dans notre culture… comme Le Seigneur des anneaux, la référence fantastique !

Pas étonnant donc que la Bibliothèque nationale de France, en collaboration avec la bibliothèque de Bodley de l’université d’Oxford, prépare pour 2019 la plus grande exposition consacrée à J.R.R. Tolkien jamais organisée en France !

Et si, comme ma copine, vous êtes trop impatient pour découvrir cette merveille,  sachez qu’une partie de la collection sera d’abord exposée à la bibliothèque de Bodley (rappelons que c’est à Oxford que Tolkien a fait ses études). C’est à partir du 1er juin que l’on pourra découvrir en avant-première l’exposition Tolkien : Créateur de la Terre du Milieu.

Le programme annonce plus de 200 objets présentés : les ébauches manuscrites du Hobbit, exposées avec des aquarelles, des projets de couvertures, des dessins et des cartes destinées à être publiées. Sans oublier les manuscrits originaux du Seigneur des anneaux et du Silmarillion, et quelques éléments de sa vie personnelle… ou encore  la carte de la Terre du Milieu, annotée de la main de Tolkien.

Avis aux connaisseurs ?

 

À bientôt
Matteo

Alerte job de rêve pour tous les fans de Prince ! Une offre d’emploi propose de devenir le chanceux (ou la chanceuse) conservateur en chef des archives de l’artiste.

Après son décès, les secrets de Prince se sont dévoilés petit à petit… Une bonne nouvelle pour les plus grands fans, car cela va permettre à Warner de publier des albums inédits (dont un prévu en septembre prochain.) Vous vous demandez, mais d’où sortent tous ces trésors ? Eh bien la plupart des morceaux sont tirés de The Vault (« la crypte »), le lieu où Prince conservait ses archives personnelles, à Paisley Park (États-Unis) !

Au coeur de cette crypte se cacherait entre 1000 et 2000 morceaux inédits, ainsi que des documents, photographies et films qui permettront sans doute de retracer la carrière du prodige musical et de cerner ses inspirations ! Mais il ne faudra visiblement pas compter ses heures. L’annonce précise que l’on doit être prêt à sacrifier « les week-end, vacances, soirées et ne pas craindre les heures supplémentaires ».

Mais qui ne tente rien n’a rien… c’est décidé j’envoie ma candidature ! 😉

 

À bientôt !
Matteo