C’est une Fondation américaine créée en 2006 qui organise des campagnes de signatures sur les sujets qui mettent en émoi le monde entier ou le petit monde d’un pays : les OGM, des projets de loi, les révolutions arabes et le gel des avoirs des dictateurs en déroute, la crise de l’euro et la politique d’austérité et de la banque centrale européenne… Avec, souvent, des dizaines voire des centaines de milliers de signatures à la clé en quelques heures.

Elle s’appelle Avaaz, elle a 100 salariés dans le monde et elle teste ses idées d’actions, avant de les mettre en oeuvre, auprès de ses adhérents locaux.

Cofondateur et directeur exécutif, Ricken Patel, est un Anglo-canadien aux ascendances indiennes et kényanes. Chic et approprié, non, pour parler du citoyen du monde demain.

Avaaz veut dire « voix » en hindi. Et cette voix-là se dit politique mais pas partisane…

Je suis pas un super fana de ces trucs-là… J’ai du mal à croire qu’un tel outil puisse rester longtemps innocent. Et je me demande toujours si ce n’est pas fait pour se donner bonne conscience. Je dois être un peu trop compliqué…

A demain.

Mattéo