imgres

Pour le cinéma, vous êtes plutôt américanophile, plutôt francophile, ou plutôt les deux ?

J’ai vu dernièrement deux films qui en disent beaucoup sur la pratique de cet art, qui part de l’écrit bien sûr – puisque tout commence par l’écriture – en France et aux Etats-Unis.

Côté France, une comédie très écrite, et plutôt réussie, Mensonges et Trahisons (et plus si affinités) avec Edouard Baer et Marie-Josée Croze, de Laurent Tirard (2004). C’est efficace, c’est marrant, ça parle d’un nègre spécialisée en littérature commercialo-people qui a un peu de mal à se dévoiler et à s’engager… et je crois vous avoir déjà dit que les dialogues, portés par Edouard Baer, sont bien écrits.

Côté US, une histoire américaine, racontée par les frères Coen et mise en scène par Steven Spielberg, Le Pont des Espions (2015, il vient de sortir). Un parti pris plutôt descriptif, pas d’effort particulier de mise en scène alors que le sujet qui traite d’espionnage en pleine guerre froide s’y prête pourtant très bien, et une histoire très bien ficelée et bien racontée à partir de faits inspirés de la réalité. Avec un énorme Tom Hanks et des images – voire des coups de coude – à l’américaine ! Et là aussi, on passe un très bon moment.

Alors, finalement, il n’y a pas forcément besoin de choisir !

A demain,

Matteo

images