Paulette Dubost, l’actrice aux 160 films avec Ophüls, Louis Malle, Renoir et Cie qui vient de mourir la semaine dernière à deux doigts de ses 101 bougies, a fait parler d’elle. C’est sympa pour un second rôle de toujours d’être enfin sur le devant de la scène !

Elle avait écrit ses mémoires en 1992. Titre du bouquin : C’est court la vie.

Ceux qui les ont lues, ses mémoires, disent que c’était encore très vert comme texte… !

Combien lui restait-il de dents ? Le rapport du légiste ne le dit pas. Pourtant, c’est un (plutôt bon) moyen de savoir si les gens peuvent encore croquer dans la vie…

A demain.

Mattéo