Archives for the month of: octobre, 2018

Je le confesse, j’ai découvert il y a très peu de temps que rébellion prenait un accent aigu et donc qu’on devait le prononcer « ré-bé-lion » et pas « reu-bé-lion ». Ne me jugez pas, je suis sûr que vous aussi, vous êtes pleins de lacunes… non ?

Poussé par la curiosité (vous me connaissez, un rien m’amuse !), j’ai trouvé un article du Projet Voltaire qui recense les mots les plus communément mal prononcés.

Ma copine et moi, on a fait le test et… il reste du boulot, même si j’étais fier de me savoir dans le secret pour Bourg-en-Bresse et madame de Staël.

Voici un petit florilège :

  • FÉERIE > férie (et pas féérie
  • CARROUSEL > carouzel (et pas caroussel)
  • EXSANGUE > èksangue (et pas exangue)
  • PUGNACE > pug-nass (et pas puniace)

Et la meilleure nouvelle, dans l’histoire, c’est que l’ananas aime la liberté : pas d’oppression, nul besoin de rougir, choisissez à votre guise entre « ananasse » et « anana ». Voilà un pas vers le mieux vivre ensemble !

Et voici le lien complet de l’article en question.

A très vite !

Matteo

Vous en avez sans doute entendu parler – ou peut-être que non -, mais cette histoire assez marrante pour qu’on s’y attarde encore une fois.

Banksy, le célèbre et tout autant inconnu artiste, a vendu une œuvre dans une vente aux enchères. Il s’agit de l’œuvre La Petite Fille au ballon, qu’il avait peinte dans les rues de Londres, puis reproduite sur toile. L’acheteur en question a déboursé plus d’un million d’euros. Ce qui est marrant, c’est que l’œuvre s’est autodétruite juste après la vente. La toile a été comme aspirée par une déchiqueteuse cachée dans le massif cadre qui l’entourait.

Message artistique ou coup marketing ? De mon œil de mec pas forcément très calé en art, j’y vois surtout une bonne plaisanterie 🙂

A la prochaine !

Matteo