Archives for the month of: décembre, 2015

La machine à échanger les cadeaux nuls UNE

Solution tip-top pour alléger vos placards de quelques cravates, boutons de manchette ou paires de chaussettes : la machine qui échange les cadeaux de Noël (nuls) contre des livres !

L’idée nous vient de Basteï Lübbe, un éditeur allemand. La grosse machine porte le doux nom de Geschenkeumtauschautomat (quasi littéralement… et plus simplement : « La machine à changer les cadeaux »).

L’idée est toute simple : on jette dans le réservoir de la machine un jouet déjà possédé, une cravate à motifs qui font font peur, une planche à découper Ikéa, un exemplaire de 50 Nuances de Grey (oh, ne me jetez pas la pierre !) et on obtient, en échange, un des 7 titres proposés par l’éditeur. Et pour ce qui est des présents reniés, ils seront tous offerts à des associations. Finalement c’est le cycle du cadeau parfait : vous obtenez un cadeau contre un autre cadeau et celui-ci est offert en cadeau…

La machine a été présentée au public pour la première fois au centre commercial de Munich, aujourd’hui, le lundi 28 décembre, et elle poursuivra son chemin triomphal à Nuremberg et Ingolstadt dans les prochains jours.

Et si nos éditeurs s’en inspiraient et nous proposaient un jour ce jouet. Grâce auquel vous pourriez échanger, en douce, un cadeau peu désirable contre un livre très désiré ! J’attends d’ailleurs de découvrir dans vos commentaires quelques perles de cadeaux, que vous balanceriez volontiers dans la Geschenkeumtauschautomat… et ce que vous en attendriez en échange.

A demain,

Matteo

Noël 2015

Toute l’équipe de Short Edition vous souhaite de belles fêtes !

 

 

Quizz 1

Petit jeu de devinettes de Noël : un quizz en image des contes et classiques… les plus célèbres de cette douce saison ! Un petit jeu qui réveillera des souvenirs de Maman j’ai raté l’avion en chaussettes et de Kinder, ou provoquera toute autre réminiscence du genre, pour toutes les générations.

Le concept est ultra simple et va remuer vos méninges, engourdies par tous ces chocolats et laits de poule. Chaque image comporte une devinette, et la réponse est, à chaque fois, un conte ou un livre, fortement lié à Noël (et très souvent adapté au cinéma).

Allez, bonne chance, que le meilleur gagne, et si vous donnez votre langue au Papa Noël, vous trouverez les réponses en bas de page !

A demain,

Matteo

Comme je suis un gars réglo, je cite mes sources : https://unplag.com/blog/christmas-quiz-unplag/

Quizz 1

Quizz 2

Quizz 3

Quizz 4

Quizz 5

Quizz 6

Quizz 7

Quizz 8

Quizz 9

Quizz 10

 

Et les solutions sont…

Numéro 1 : Un chant de Noël, de Charles Dickens (Le Drôle de Noël de Monsieur Scrooge)
Numéro 2 : Le Grincheux qui voulait gâcher Noël, de Theodor Seuss Geisel (Le Grinch)
Numéro 3 : Le Pôle Express, de Chris Van Allsburg
Numéro 4 : La Petite fille aux allumettes, de Hans Christian Andersen
Numéro 5 : Rudolf, le petit renne au nez rouge, de Robert L. May
Numéro 6 : Casse-noisette et le Roi des souris, de Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann
Numéro 7 : Le Noël d’Hercule Poirot, d’Agatha Christie
Numéro 8 : Jonathan Toomey : Le Miracle de Noël, de Susan Wojciechowski
Numéro 9 : Le Bonhomme de neige, de Raymond Redvers Briggs
Numéro 10 : Le cadeau des Rois Mages, de O. Henry

GP-300-hiver

Les œuvres lauréates du Palmarès Hiver 2016 viennent d’être désignées par les lecteurs (d’une part) et par Short Edition et les lecteurs du Comité éditorial (d’autre part) !
Vous pourrez les savourer à nouveau dans SHORT 15, qui sortira début février…

Félicitations à tous !

Et à demain…

Matteo

L'année 2015 en image UNE

Selon l’illustrateur Luc McGarry, l’année 2015 a été marquée par 143 événements et personnages notables. Alors pour faire travailler vos méninges, votre sens de l’observation et votre mémoire, il vous propose ce grand dessin très riche en détails !

Chacun de ces détails correspond à un fait ou une anecdote, joyeuse ou tragique, novatrice ou réductrice, de pop culture, de politique, de droit, de cinéma… survenu au cours de l’année qui s’achève.

Une sorte de « Où est Charlie » foisonnant, dans lequel notre Charlie à nous a trouvé sa place.

Pour « jouer », vous pouvez voir l’image en grand ici : il faudra cliquer sur l’illu pour faire des zooms là où ça vous tente.

Et si vous séchez, les réponses sont sur la même page.

Je vous avoue m’être rendu compte que j’étais passé à côté de trucs un peu énormes…

A demain,

Matteo

arrondissements-paris-2

Saviez-vous que pour parcourir Paris du nord au sud, il vous faudrait marcher environ 2h15 ? Qu’en mettant bout à bout tous les trottoirs de la ville on couvrirait une distance de 2400 kilomètres ? Et (parce qu’on n’y pense jamais, et c’est assez normal), que les rats parisiens dévorent 9 kilos de déchets par seconde ? Tout ça, je l’ai appris avec la petite infographie que voici.

On y trouve des infos plutôt insolites mais indispensables (bien sûr !)… sur lesquelles je suis tombé en voulant établir une liste des cafés littéraires parisiens à visiter absolument, pour s’imprégner de l’ambiance de génie. J’ai finalement préféré partager avec vous ces rigolotes petites infos, ainsi que d’autres un peu moins sympas, comme les 2 tonnes de déchets papiers produits seulement par la billetterie de la tour Eiffel chaque année !

A demain,

Matteo

Paris en infographie

imgres

Pour le cinéma, vous êtes plutôt américanophile, plutôt francophile, ou plutôt les deux ?

J’ai vu dernièrement deux films qui en disent beaucoup sur la pratique de cet art, qui part de l’écrit bien sûr – puisque tout commence par l’écriture – en France et aux Etats-Unis.

Côté France, une comédie très écrite, et plutôt réussie, Mensonges et Trahisons (et plus si affinités) avec Edouard Baer et Marie-Josée Croze, de Laurent Tirard (2004). C’est efficace, c’est marrant, ça parle d’un nègre spécialisée en littérature commercialo-people qui a un peu de mal à se dévoiler et à s’engager… et je crois vous avoir déjà dit que les dialogues, portés par Edouard Baer, sont bien écrits.

Côté US, une histoire américaine, racontée par les frères Coen et mise en scène par Steven Spielberg, Le Pont des Espions (2015, il vient de sortir). Un parti pris plutôt descriptif, pas d’effort particulier de mise en scène alors que le sujet qui traite d’espionnage en pleine guerre froide s’y prête pourtant très bien, et une histoire très bien ficelée et bien racontée à partir de faits inspirés de la réalité. Avec un énorme Tom Hanks et des images – voire des coups de coude – à l’américaine ! Et là aussi, on passe un très bon moment.

Alors, finalement, il n’y a pas forcément besoin de choisir !

A demain,

Matteo

images

 

Du dahlia à gogo UNE

Vous ne saviez certainement pas qu’aux Pays-Bas, chaque année, se déroule la Zundert Flower Parade (dans la ville susnommée de Zundert).

C’est le défilé fleuri le plus important au monde, et la tradition veut que ne soient utilisés et mis en scène que des dahlias ! Et le thème de cette parade est l’univers de Vincent Van Gogh, cette ville l’ayant vu naître. Chaque année, donc, depuis 1936, les habitants (qui se définissent eux-même comme des « fanas » de défilés fleuris) découvrent les œuvres des volontaires, divisés en 19 équipes qui mettent les bouchées doubles pour nous en coller plein la vue. Et le pari semble largement gagné : les constructions sont superbes, les couleurs éclatantes.

Fan de Van Gogh, c’est clairement un rendez-vous à ne pas manquer ! Pour les fans de dahlias non plus d’ailleurs… Si vous souhaitez assister un jour à cette parade parfumée et colorée, rendez-vous chaque premier dimanche de septembre dans la charmante ville de Zundert !

Et si cette fantastique énergie créatrice florale devenait une source d’inspiration littéraire…

A demain,

Matteo

Du dahlia à gogo 7

Du dahlia à gogo 6

Du dahlia à gogo 5

Du dahlia à gogo 4

Du dahlia à gogo 3

Du dahlia à gogo 2

imgres

C’est l’histoire d’une fille qui n’aimait pas le livre d’un gars et qui l’a dit, sans excessive précaution. L’histoire se déroule sur internet, le gars a posté son oeuvre sur une plateforme communautaire, en lecture libre, et la fille a donc posté le commentaire en mode commentaire. Le gars n’a pas aimé du tout, il a mené une enquête sur la fille, il a découvert qu’elle habitait à 800 km de chez lui, il a sauté dans une voiture, il l’a retrouvée dans son supermarché en train de ranger son rayon, il a attrapé une bouteille d’alcool et il la lui a cassé sur la tête, par derrière, alors qu’elle était accroupie.

Incroyable, non ?

Vous voulez en savoir + ?

Le gars, qui a une tête normale, s’appelle Richard Brittain, la fille a pour nom Paige Rolland , la scène se déroule en Ecosse, le magasin s’appelle Asda et Wattpad est la plateforme communautaire.

Encore + ?

La fille, qui a 18 ans, n’est pas morte et aurait survécu à un séjour à l’hôpital , le gars est passé devant le juge, il a fait son mea culpa mais il semble qu’il soit encore au trou.

Encore encore + ?

Le scénario de l’histoire a été écrit en septembre 2014, je ne sais pas si le gars continue à écrire, si la fille lui pardonnera… et si elle continuera à poster des commentaires sur internet dans des communautés littéraires.

Voilà qui fait aussi peur que de prendre sa douche avec Anthony Perkins…. !

A demain,

Matteo

Richard-Brittain

 

 

Interdit de photos banales - UNE

Ras-le-bol de voir votre mur Facebook inondé de photos inutiles, vues et revues ? Cette petite invention, tout à fait inutile mais très dans l’air du temps, devrait vous plaire…

La Camera Restricta, conçue par Phillip Schmitt, est un appareil photo très spécial… puisqu’il refuse que vous preniez des photos banales !

Imaginez la situation : en visite à Bruxelles, vous souhaitez photographier le Manneken-Pis (le petit bonhomme qui fait pipi et qu’on retrouve dans le Monopoly Euro, pour les non-avertis). Or, avant vous, des centaines, que dis-je ! des milliers, voire des millions, de personnes ont déjà pris cette photo. Et certaines sont probablement beaucoup plus réussies que la vôtre.

Pour vous contraindre à renouveler cet exercice difficile de touriste photographe public, la Camera Restricta identifie l’objet visé par l’objectif et passe au peigne fin les photos déjà publiées (l’information est obtenue grâce à la géolocalisation des photos publiées sur le web). Si un certain seuil de photos existantes proches ou très proches est dépassé, vous ne pouvez pas appuyer sur le bouton…

Alors, évidemment, libre au touriste que je suis de photographier ce que bon lui semble. Mais l’invention m’a quand même un peu fait rire par son absurdité ! A offrir à l’ami qui vous gonfle un peu avec ses photos de vacances…

A demain,

Matteo

> Je n’ai d’info particulière ni sur un projet de Livro Restricto…, ni sur un projet d’association de défense légitime du droit à la banalité