Archives for the month of: septembre, 2015

images

Il n’y a que du texte et pourtant c’est une vidéo. Qui fonctionne très (très) bien !

Ploup est diffusée sur Arte Créative. Étonnant ce que ça ne colle pas avec l’image de cette chaîne. Mais c’est court et c’est bon. Il y a 40 épisodes. Je vous en ai choisi deux de ceux que j’ai commencé à regarder le soir dans notre lit, avec ma copine.

Essayez et dites-moi ce que vous en pensez !

A demain,

Matteo

> expliquer le hashtag 
> être enceinte

 

Onde Elles Moran-2

Les sculptures étonnantes de Guy Laramée, vous les avez peut-être déjà croisées sur le web. Guy Laramée est un artiste armé d’une précision extraordinaire, qui exprime sa minutie et sa patience à travers la sculpture de livres. Et sa dernière collection allie deux passions : art et… ornithologie ! A travers une série de neuf livres, dont la matière première sont des volumes d’occasion de classiques de la littérature brésilienne, l’artiste représente des oiseaux et leur habitat naturel.

La série s’appelle Onde Elles Moran (Où Ils Vivent). La couverture est ornée du dessin d’un spécimen en particulier, et l’intérieur du livre est sculpté à la main pour illustrer l’habitat naturel de l’oiseau en question. La chose, assez surprenante – et que je trouve d’ailleurs plus surprenante que séduisante – est aussi éducative.

On peut y voir, avec de bonnes lunettes, un exemple parmi tant d’autres qui prouve, qu’après lecture, le livre n’est pas mort. Comme disait mon prof d’université qui n’avait pas peur de faire peur ni de monter qu’il s’écoutait parler, « le livre est vivant, plural, métamorphe ».

Vive le livre !

A demain,

Matteo

Onde Elles Moran-3

Onde Elles Moran-4

Onde Elles Moran-5Onde Elles Moran-UNE

12029632_911435468936290_552209002886305823_o
Dans la série, une image en dit (beaucoup) + que de (trop) longs discours, j’ai volé cette représentation ultra réussie à Sylvia, sur la page Facebook de Short Edition. Histoire de traiter aussi bien les amis du blog que les amis Facebook de Sylvia et de Short Edition.

Je la trouve énorme ! Pas vous ?

A demain,

Matteo

Ce qui fait frémir les Japonais-UNE

Un court métrage a plu au Japon. C’est un étudiant français en anim’ de l’école Créapole qui a créé ce très très beau morceau de 2:40 minutes, nettement influencé par l’univers de Miyazaki. Ce qui explique peut-être, aussi, l’intérêt nippon…

Il s’appelle Celles et Ceux des Cimes et des Cieux. Plutôt joli comme titre, je connais des auteurs de Short Edition qui auraient presque envie de lui piquer !

Les jeunes Japonais – qui sont pourtant, m’a dit la cousine très japonisante de ma copine, très exigeants dans ce domaine – ont complètement flashé sur ce travail signé Gwenn Germain. Il a fallu à ce talentueux étudiant cinq mois de production et une belle recherche musicale (un poil lancinante tout de même) pour servir un pitch simple mais qui peut être diablement efficace : un jeune homme tombe d’un arbre gigantesque dans les profondeurs de la forêt, il est sauvé par deux autochtones qui l’aideront à retrouver son chemin. Une belle ambiance, des couleurs chaudes, une poésie indéniable.

Ce petit film est le pitch de fin d’étude de Gwenn Germain. Qui aspire à faire un long métrage… en dépliant complètement cette histoire. Et on a assez envie qu’il y arrive, qu’il trouve des euros ou des yens pour le réaliser… Non ?

A demain,

Matteo

 

 

Celles et Ceux des Cimes et Cieux from Gwenn GERMAIN on Vimeo.

12042723_894949740581024_8750739422580886664_n

Elle est peut-être déjà connue… mais elle n’est pas encore usée et elle me plaît. Comme j’adore ces images qui en disent long (et parfois haut), je partage !

A demain,

Matteo

Les œuvres lauréates du Palmarès Automne 2015 viennent d’être désignées par les lecteurs (d’une part) et par Short Edition et les grands lecteurs du Comité éditorial (d’autre part) !
Vous pourrez les savourer à nouveau dans SHORT 14, qui sortira début novembre…

Félicitations à tous !

Et à demain…

Matteo

Parfum de Réussite-UNE

Proust et sa madeleine, Süskind et son Grenouille l’ont bien compris : la mémoire olfactive (parfois aussi gustative) a sur l’esprit un pouvoir non négligeable. Il y a des odeurs qui ont ce pouvoir de nous faire voyager dans le temps ou même simplement de nous faire ressentir certaines émotions.

Et c’est en surfant sur cette idée que la designer olfactive Pascale de Gail Athis a créé une invention qui me laisse tout de même un peu dans le doute : le Parfum de Réussite

Aboutissement d’une recherche assidue sur les qualités énergétiques des huiles essentielles, le Parfum de Réussite réunit les fragrances réputées pour être les plus stimulantes et donc celles les plus susceptibles d’impulser le succès.

Un concept un peu bizarre, avec au cœur de sa formule la carotte sauvage, la ciste, l’ambrette et la verveine blanche.

Le concept va encore plus loin puisque les onze huiles essentielles présentes dans le parfum font écho à onze attitudes de winner (tels que « j’improvise ma vie », « je communique avec aisance », « je saisis l’occasion » ou « je sais réellement ce que je veux »). Un coach olfactif pour la modique somme de 98 euros.

En attendant de l’essayer (sait-on jamais), je reste sceptique, tout en concédant que les senteurs, indéniablement, ont un pouvoir sur le moral. Et sur plein d’autres éléments du corps d’ailleurs…

Et une thérapie par l’odeur, vous en pensez quoi ? Je pense déjà à celle du boulanger…

A demain,

Matteo

La boucle est bouclée-UNE

Encore un truc étonnant né de l’amour de la lecture et de l’ambition green : un très joli petit livre pour enfant qui, une fois lu, se transforme en arbre ! Franchement, c’est plutôt génial… Composé de matières 100% naturelles et recyclées, le livre peut être planté en terre après lecture et donner, à force d’attentions et de soins, un magnifique arbre aux sublimes fleurs violettes.

La couverture est composée de graines de jaracanda.

Il faut savoir que l’Argentine, pays de cet éditeur qui a le sens de la nature mais aussi du marketing, est l’un des plus grands consommateurs de livres au monde. C’est donc bien dans un pays comme celui-là que cette très jolie initiative prend tout son sens. Le projet a été lancé en mars 2015 et a rencontré tant de succès que l’éditeur, ravi, milite pour la généralisation de cette pratique.

Séduisant. Mais l’écart entre la réalité et le slogan est parfois grand… Sans vouloir jouer au rabat-joie.

A demain,

Matteo

Mi papà estuvo en la selva, éditions Pequeno Editor, 2015

 

Photo Patrick Ferrer (2)

Le Baiser de Pandore est dans la liste des 10 romans nominés pour le Prix Amazon du roman auto-édité. Joli, non ? C’est un roman policier, écrit par Patrick Ferrer, auteur Short Edition dont nous venons de publier la nouvelle en 6 épisodes réalisée pour Le Quotidien du Médecin et qui est proposé à la vente depuis début août. Il en est à 33 jours dans le Top 100 des ventes Amazon aux côtés de Millénium 4 et d’auteurs de romans policiers comme Bussi, Grangé, Minier ou Haas… Rien que ça !

On espère que la boîte que vient d’entrouvrir Pandore pour Patrick lui apportera beaucoup de bonnes choses… Et d’abord le 1er Prix Amazon du livre auto-édité.

Bonne chance Patrick… et à bientôt.

Matteo

> Le Baiser de Pandore, Patrick Ferrer, 3 € 99… et c’est par ici.

51mg7BERlOL._SL160_SL150_

unnamed

> J’ai volé dans la boîte mail de Coralie ce petit mot de Patrick…

« Bonjour Coralie,

 Mon dernier roman, Le Baiser de Pandore, entame son 23ème jour (après 25 jour de publication) dans le top 100 Amazon, aux côtés d’auteurs prestigieux tels Bussi, Grangé, Minier ou Hayes côté polars. Il a également été sélectionné parmi les 25 titres Kindle conseillés par Amazon cette semaine. Un effet Quotidien du Médecin et Short Edition ? Je ne saurais le dire, quoique cela ait sans doute contribué et que l’accueil que j’ai reçu initialement de votre équipe et de vos lecteurs m’ait indéniablement encouragé à persévérer dans ma démarche et mon travail d’écrivain. Voilà, je voulais donc indirectement vous en remercier car vous avez joué un rôle dans ce succès, certes encore modeste mais prometteur vu mes courbes de ventes en constante progression. »

> La stagiaire, nouvelle policière de Patrick Ferrer en 6 épisodes publiée par Le Quotidien du Médecin, c’est par ici. Commencez par l’épisode 1, ça fonctionne mieux pour un polar !

 

 

ob_e2363f_afo7

L’histoire ne dit pas si cet artiste raconte aussi des histoires courtes avec son agrafeuse préférée… mais son histoire à lui est assez étonnante. Ma copine, qui fait de l’art matin midi et soir et furète souvent sur son ordi à la recherche de nouvelles perles, m’a présenté Baptiste de Bombourg.

C’est le gars à qui il faut éviter de laisser la clé de son armoire à fourniture. Le respo fournitures de Short Edition, lui, a failli faire un malaise !

C’est tout de même étonnant ce qu’on peut inventer avec une agrafeuse, un crayon, du talent… et des murs à disposition. Je ne suis pas sûr d’en vouloir dans mon salon (parce qu’il est trop petit… et parce que c’est moi qui fait la poussière) mais je trouve le jeu intéressant.

A demain,

Matteo

> Pour en voir et en savoir + : http://www.baptistedebombourg.com/news

ob_db2567_007-agg-iii

ob_07d68e_010-agg-iii

ob_c34374_01-0

ob_8e556a_03-0 ob_037b32_05

ob_98d9f0_aggr-xvi-1

ob_364a24_aggr-xix-1

ob_804684_008-agg-iii

ob_bdb1a5_aggr-xxv-4