Archives for the month of: janvier, 2012

N’importe qui prêche pour le n’importe quoi. Avec le sens du fun et depuis déjà un bon moment.

Je viens de recevoir, venant d’un pote que les képis et les flash rendent nerveux, sa dernière création…

Il fallait y penser ! 8 millions de vues en 5 jours sur Youtube et + de 2 millions sur Dailymotion… Et de nouveaux amis policiers.

A demain.

Mattéo

 

 

Le sexe, mieux que la mort !

Si vous voulez voir et entendre des seniors préparer leur sortie (définitive) et Claude Rich, le Panoramix de Mission Cléopâtre et le Antoine des Tontons Flingueurs, parler avec ses complices de Viagra, de seins et de bandaison… il faut aller voir Et si on vivait tous ensemble ? 

Le sujet doit intéresser. La moyenne d’âge dans la salle devait avoisiner les 68 ans et demi… en comptant deux familles nombreuses avec enfants !

Le sujet est original, avec des accents réussis. Le film manque de rythme. Et l’histoire manque de tension et de quelques surprises.

Tout n’est pas à critiquer…

Mais il est nettement recommandé de bien aimer les acteurs : outre Rich, qui prend de la place avec ses yeux et son sourire émerveillés devant toute manifestation féminine de la Création, il y a aussi Guy Bedos, Pierre Richard, Jane Fonda et son accent anglais insupportable de femme faussement libérée, et Géraldine Chaplin.

J’ai bien fait d’aller le voir dimanche soir… C’est un vrai film de fin de week-end.

A demain.

Mattéo

C’est le poème le + recherché sur le Google de France.

Il date de 1847 et a été publié en 1856 dans Les Contemplations. Pas très nouveau comme succès.

Alors, pourquoi ?

Trois explications possibles :
1 – L’Education nationale continue à lui faire une pub incroyable ;
2 – Hugo, Victor (1802-1885),  est éternel ;
3 – Ces 12vers à rimes croisées, sans titre, écrits à la mémoire de Léopoldine, sont gravés dans nos cerveaux reptiliens.

A demain.

Mattéo

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

 

C’est un site US qui peut rendre service aux graphistes et aux dessinateurs… Il peut aussi aider les auteurs qui ont besoin de se sentir pris dans un univers graphique particulier pour parvenir, aux commandes de leur clavier, à donner forme à la fiction qui sommeille en eux.

shapecatcher.com

Vous dessinez dans la DrawBox une police aperçue dans un bus ou dans un train et le site vous propose une série de polices proches avec des noms très savants. Vous pouvez voter le degré de pertinence de la recherche, vous pouvez recommencer, vous pouvez aussi télécharger la police qui vous plaît… et toutes les autres si vous êtes un collectionneur maladif.

On connaissait déjà dafont mais le système de reconnaissance n’y est pas…

Tout est gratuit.

A connaître.

A demain.

Mattéo

Les accros de techno l’ont vu. Apple a sorti son offre iBook Authoring.

Pour faire simple, c’est un système qui permet de faire du livre enrichi (textes + vidéos + images + graphiques) très simplement et très gratuitement. Il est plutôt fait pour le monde scolaire.

On va le tester et on vous dira ce qu’on en pense ? Ceux qui l’ont déjà fait en disent surtout du bien.

Son défaut – qui agite le monde des pro et des anti Apple – est de ne pas être ouvert au format ePub qui est le standard international reconnu par tout le monde… et lu par toutes les machines. Ils ont pris ce système de base mais ils l’ont tordu pour l’améliorer. En résumé, c’est mieux car ultra simple, ultra user friendly, dans la plus pure tradition d’Apple depuis le MacIntosh sorti en 1986… mais ce ne peut être lu que par les machines Apple.

Et là, le piège se referme : si vous voulez vendre votre bouquin enrichi, Apple va alors récupérer – via son magasin unique distributeur – 30% des recettes.

Comme Apple est une énorme machine à cash, ça énerve beaucoup de gens. C’est tout de même embêtant que le standard mondial ne soit pas le meilleur…

Et finalement, quand à la fin des années 80 Microsoft a gagné, avec Windows, la bataille du standard informatique mondial pour les PC contre Apple (qui avait pourtant le meilleur système), il a enfermé Apple dans une stratégie de niche qui nous coûte maintenant très cher…!

Apple nous fait donc du 100% Microsoft.

Amusant… mais coûteux. Et pas très nouveau.

A demain.

Mattéo

PS : Si Jobs n’était pas mort cet automne, il aurait créé une fondation dans 10 ou 15 ans…

 

L’info de Google, déguisée en communiqué anodin, indiquant que l’entreprise a décidé de modifier les règles d’utilisation des données confidentielles est une nouveauté majeure.

L’entreprise se donne ainsi le droit de relier les données personnelles des internautes visitant différents services de Google (la vidéo, la bibliothèque, le moteur de recherche…).

Google, qui avait toujours déclaré la main sur le coeur vouloir protéger les internautes, a donc décidé de faire le contraire de ce que l’entreprise avait toujours promis.

Google ferait un très bon candidat aux prochaines élections !

Et tout ça pour vendre des pubs encore mieux ciblées… Bientôt le bras de Google sortira de votre ordinateur pour vous dire ce que vous devriez acheter ou faire. Comme 96% des recettes proviennent de la pub, ils vont bientôt pouvoir se l’offrir, ce bras.

Mon ami me fait penser de + en + à Harry, vous savez l’ami qui vous veut du bien et qui a eu son film : il entrait chez vous pour vous rendre service, il commençait à vous rendre service… et ensuite il vous découpait en tranches fines.

A demain.

Mattéo

On nous parle de 7ème art au moment du Festival de Cannes et de 9ème art lors du Festival d’Angoulême. Cette semaine le numéro gagnant est donc le 9.

J’ai mené l’enquête pour comprendre le pourquoi de la chose. J’ai été très efficace.

D’abord, je vous livre le tout dernier classement général !

1er art : l’architecture
2ème art : la sculpture
3ème art : la peinture
4ème art : la musique
5ème art : la poésie
6ème art : la danse + le mime + le théâtre + le cirque = les arts de la scène
7ème art : le cinéma
8ème art : la télévision + la radio + la phot = les arts médiatiques
9ème art : la bande dessinée.

Je dois aussi vous dire que c’est Hegel (le philosophe allemand) qui a le premier (entre 1818 et 1829) théorisé ce classement allant du plus matériel (et moins expressif) au plus expressif (et moins matériel). Lui, il a classé les 5 premiers arrivés sur terre.

D’autres – des intellectuels, des artistes ou des journalistes voulant faire aussi savant que Hegel – ont jugé bon de prolonger la liste. Et on en est aujourd’hui à 9.

Voilà.

Vous sentez que je suis assez content d’avoir élucidé cette question qui me titillait la cervelle depuis quelques temps. Vous êtes très fin !

Et demain, je vous promets de ne pas vous retrouver avec un nouveau classement.

Pour changer un peu.

Mattéo


 

Quels sont les meilleurs vendeurs de BD ?

Les chiffres 2011 ne sont pas encore dispo. Ils sont encore en train de compter. Voici donc les chiffres 2010. Très instructifs.

1 – Christophe Arleston – Lanfeust, Trolls de Troy – 1,5 million d’exemplaires

2 – Jean Van Hamme – Blake & Mortimer, Largo Winch, Thorgal, XIII – 1,05 million d’exemplaires

3 – René Goscinny et Albert Uderzo – Astérix – 1 million d’exemplaires

4 – Hergé – Tintin – 900.000 exemplaires

5 – Henri Jeanfaivre, dit Jenfèvre – Joe Bar Team, Tuning Maniacs, Les Gendarmes – 654.000 exemplaires

6 – Matt Groening – Les Simpson – 650.000 exemplaires

7 – Raoul Cauvin – Cédric, Les Tuniques bleues, Pierre Tombal, Agent 212, Les Femmes en blanc – 569.000 exemplaires

8 – Christophe Cazenove – Les Sisters, Les Pompiers, Les Foot Maniacs, Les Fondus de moto – 564.000 exemplaires

9 – Philippe Chappuis dit Zep – Titeuf – 450.000 exemplaires

10 – Stephen Desberg – Le Scorpion, I.R.$. All Watcher, Black Op, L’Étoile du désert, Empire USA, Cassio – 412.000 exemplaires.

Pas une seule femme. Pourtant il me semble qu’elles savent dessiner et raconter des histoires. C’est peut-être parce que la plupart des héros ont + de 20 ans.

Quelqu’un a une explication ?

A demain.

Mattéo

Une assoc vient de lancer une campagne de pub sur l’égalité homme-femme. Avec des photos assez sympa.

J’ai regardé les chiffres des auteurs français ayant réalisé le + de ventes de romans. Conclusion : il n’y a pas de sexisme au tiroir caisse.

En 2010, 5 femmes (Pancol, Gavalda, Vargas, T. de Rosnay, Nothomb) et 5 hommes (Lévy, Musso, Schmitt, Houellebecq et Chattam). En 2009, 6 femmes (Pancol, Gavalda, Barbery, Vargas, Nothomb, N’Diaye) et 4 hommes (Lévy, Musso, Werber, Schmitt). Les chiffres 2011 ne sont pas encore sortis.

Personne en dessous de 450 000 exemplaires, en comptant les nouveautés et les créations + anciennes en format poche.

Pour info, ce genre de tirages et de ventes est exceptionnel. L’immense majorité des auteurs vend peu – ce qui ne veut pas dire que leurs oeuvres seront moins marquantes pour l’histoire de la littérature – mais les auteurs qui vendent très bien permettent aux autres auteurs d’être édités…

Donc, pas de jalousie mal placée ! Un peu d’envie, parfois, peut-être… mais pas +.

Côté BD en revanche, c’est très très masculin… Je cherche des chiffres et je vous en reparle un de ces jours…

A demain.

Mattéo

 

C’est la semaine du 39ème Festival d’Angoulême (ça fait une première édition en 1973…).

On va donc beaucoup parler BD.

Et si un journaliste vous recommande un album, c’est peut-être qu’il l’a lu… Peut-être.

Il sort 5000 albums de BD par an en France. Il y a 10 ans, il en sortait 650…. Maintenant un critique de BD ne peut donc plus tout lire… 13 albums par jour, on peut comprendre.

Pour comparaison, le critique littéraire, lui, il y a longtemps qu’il y a renoncé ! Il sort 16 000 nouveaux romans par an… + de 40 romans par jour, c’est lourd. On comprend encore mieux !

A demain.

Mattéo