Archives for the month of: décembre, 2011

C’est aujourd’hui… A demain !

Côme

PS : le Centre national du cinéma français en profite pour faire une fête du court métrage. Un peu partout en France. Surtout à Paris mais aussi ailleurs. Attention ! Le Court gagne du terrain…

http://www.culture.fr/fr/sections/une/articles/jour-plus-court-demandez

 

 

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres, aujourd’hui c’est l’anniversaire de Quentin.

Enfin, comme j’ai un peu traîné, c’était hier, mais peu importe !

Le blog c’est un peu (aussi) pour parler de nous, de la vie à shortEdition, de ses membres, de ses idées, de ses pensées passagères, bref de tout ce qui est important dans la vie des shorteurs. Il m’a donc semblé normal de parler de l’anniversaire de Quentin, l’un des trois cofondateurs de shortEdition, dans la rubrique L’aventure de la short Littérature.

Quentin est né un beau (forcément) matin de décembre (le 19 en fait) dans une clinique parisienne (là, je suppose juste), il pesait 2 kg 8 pour 51cm (là, j’invente) et c’était en 1988 (là, j’en suis sûr) puisqu’il a aujourd’hui 23 ans.

Ses parents étaient très contents puisque c’était leur premier bébé, il ne pleurait pas trop, il mangeait bien, et là c’était ses grands-parents qui étaient contents. Puis Quentin, un jour en marchant (à l’aide de ses mains)  a trouvé sur sa route un long câble noir. Il l’a trouvé intrigant, puisqu’il n’en voyait aucune des deux extrémités.

Et puis, ce fut le choc.

Pour papa, pour maman et pour lui ! Le premier ordinateur de papa sur le coin de la tête (un Mac je crois). Papa n’était pas content, maman était inquiète et Quentin, lui, avait fait face à son destin puisqu’il est désormais LE développeur et responsable technique en chef de shortEdition !

Finalement et à l’évocation de ce souvenir le papa de Quentin est très fier d’avoir mis son ordinateur au service de la destinée (à 5 000 francs, ça fait chère la destinée… quand elle est très lointaine), la maman de Quentin mange des pommes et Quentin ne vit que pour Mac !

Enfin c’est ce qu’on m’a raconté !

A demain. A l’heure, c’est promis.

Côme

Salut à tous, I’m back in the blog !

Pour parler de Noël.

Je viens de m’apercevoir qu’il n’y a pas de guide pour les achats d’applications.

Il existe un guide des 100 films à avoir dans sa médiathèque, un guide des 100 livres à avoir absolument dans sa bibliothèque mais pas de guide des 100 applications qu’il faut absolument avoir dans son appli-othèque.

Comme le nombre d’applis approche les 10 milliards et qu’il n’est pas possible (en dehors des forums et de la popularité sur iTunes) d’avoir une synthèse efficace et judicieuse… je vais en parler à la direction !

C’est donc aussi un appel au secours que je vous lance aujourd’hui : aidez-moi à m’en sortir dans cette véritable jungle… et trouvez-moi vite un Guide qui recommande shortEdition !

C’est urgent ?

Oui, puisque l’appli 2 iPhone + iPad shortEdition est dispo sur l’Appstore ! Pour zéro €.

Et puisque l’appli Androïd sera livrée avant le 24… Gratuite également.

A demain.

Côme

Il a 24 ans, il est british et il a créé des posters illustrant des concepts philosophiques. Il y en a 24. Ils sont sur son site. C’est agréable à l’oeil.

Dire que c’est effectivement de la philo graphique serait abusif… mais c’est plutôt sympa.

Et c’est très mode.

Sur le net et dans la presse « art et culture », on parle beaucoup de Genis Carreras.

Si ça vous intéresse, http://geniscarreras.com/philosophy.html.

A demain.

Mattéo

Post n°200 du blog aujourd’hui.

Court… et très bon ce post-là. Surtout pour le bloggeur fatigué.

A demain.

Mattéo

 

Lors du GIF, le salon mondial de l’innovation qui s’est tenu en octobre (vous ne le connaissez pas parce que tout mondial qu’il est, il se tient à Grenoble et que vous ne vous intéressez pas assez aux Alpes en dehors de votre séjour annuel au ski… qui approche d’ailleurs), shortEdition a voulu être sympa.

Comment ?

En attirant l’attention du monde sur le tremblement de terre qui va changer le monde : la lecture numérique.

shortEdition a donc décidé d’offrir une liseuse symbolique pour faire remarquer qu’à Noël, dans un chausson sur 2 (voire sur 4 si vous mettez vos 2 chaussons à vous sous le sapin), il y aura un nouveau support de lecture numérique.

C’est Adriana Climescu-Haulica, docteur en mathématiques (PhD, ça fait + chic), amoureuse du Canada et de la Roumanie, qui a été tirée au sort pour recevoir LE symbole.

On l’embrassera pour vous, notre Adriana… !

A demain.

Mattéo

 

C'est bien lui, Endimyon

 

Je suis, dans le registre court, un amateur de BD, et je cite en général Bilal comme auteur préféré bien que j’en aime de nombreux autres… presque autant.

Pour les livres courts… peu me viennent à l’esprit dans un premier temps, puis je pense à certains recueils de nouvelles. Ceux de Roald Dahl en particulier, Kiss Kiss et Bizarre Bizarre. Mais aussi ceux d’un auteur francais que j’aime bien, Serge Brussolo, avec Vue en Coupe d’une Ville Malade.

Mais certainement ma foi se trouve dans les bons gros pavés, n’en déplaise à shortEdition !

Et mes idoles, c’est Dan Simmons, Frank Herbert, Isaac Asimov. De la science-fiction.

Enfin, pour revenir au court, j’ajoute Les Fleurs du Mal, que j’aimerai un jour finir, et dont mon poème préféré est Une charogne. Les amateurs de Bilal comprendront pourquoi !

A bientôt.

Endimyon, Lauréat du Prix Eté 2011, Catégorie Nouvelles

Pour Noël, ce sera peut-être une liseuse… Mais ce pourrait bien être aussi un stylo électronique ou numérique.

On dit numérique maintenant, ça fait + moderne.

Nous aussi, on a d’abord été un éditeur électronique avant de devenir, en suivant les conseils éclairés d’une stratège du webmarketing qui nous a convaincus et qu’on aime beaucoup (si, si !), un éditeur numérique.

Le stylo numérique pourrait vous faire moins plaisir mais sachez tout de même que c’est un beau cadeau : du Staedtler à 70 € au Hitachi à 99 € jusqu’au Logitech à 250 €.

Avant de vous extasier, regardez donc la marque !

Le principe est simple : une petite caméra embarquée sur le stylo et du papier numérique préimprimé de nombreux petits points indétectables à l’oeil nu permettant à la caméra du stylo de détecter la position des lettres. Le taux de succès est estimé à 95%… après un petit apprentissage du stylo à votre écriture (un peu comme comme la formation d’un logiciel de reconnaissance vocale à la voix de son maître). Et on bascule notes et croquis sur son ordi comme avec une clé USB.

Je ne l’ai pas essayé malheureusement, je n’ai pas non plus trouvé de chiffres des ventes… Je dois être fatigué !

Un conseil tout de même : ne le confondez pas avec le stylo espion qui filme incognito…

A demain.

Mattéo

Hollywoo, c’est faiblard. Avec un D.

On sourit parce que Florence Forresti ne peut pas ne pas nous faire rire. Mais ce n’est pas un film ! En fait, vous assistez à une suite de sketches avec en personnage central, et presque unique malgré la foule de figurants palots, elle !

L’histoire est faible.

Le scénario tellement mince qu’il passe sous n’importe quelle porte étanche.

La chute faible.

Et même ce bon Jamel D – qui nous fait un peu de redite de Mission Cléopâtre – n’est pas très convaincant.

Mais elle, dans son style vedette qui n’a pas la tête d’une vedette et qui ne se la joue pas, elle est excellente…

A demain.

Mattéo

 

C’est le trio de tête des sujets qui ont le plus intéressés les 25 millions d’utilisateurs de Facebook en France au cours de l’année 2011 : la mort d’Amy Winehouse, celle du Colonel Khadafi et les aventures libertino-sexuelles de DSK ont beaucoup fait causer.

Facebook a publié son classement hier.

La suite du Top 10 n’est pas plus rassurante sur notre santé mentale à tous ! Le jeu vidéo Modern Warfare 3, la Coupe du monde de rugby, le chanteur d’Aurélie (Colonel Reyel), le jeu Secret story, les Schtroumpfs et la danse zumba.

Pour les 800 millions d’utilisateurs de Facebook Worldwide dans le monde, c’est la mort de Ben Laden qui a suscité le + de commentaires.

Pas de trace de shortEdition dans ce classement. Question alors : pour qui est-ce le + inquiétant ?

Bise.

A demain.

Mattéo