Archives for the month of: juillet, 2011

Nous aimons le court… vous le savez ! Mais nous avons l’esprit large, vous le savez aussi… donc je vous recommande une entorse à la règle… Prenez le temps entre deux short lectures, avant la plage, de vous rendre à la Fnac pour acquérir le nouvel opus des aventures du commissaire Adamsberg.

« L’armée furieuse » de Fred Vargas est bien à la hauteur de ce qu’on attendait. Et chez shortEdition, on aime la qualité !

J’aime les romans de FV… Après le très moyen « Un lieu incertain », très loin de ses précédentes publications, repartie sur de nouvelles bases, Vargas ne nous a pas déçus et a sorti un ouvrage réussi.

Le dernier numéro de Beaux-Arts Magazine – celui daté d’août 2011 qui est donc en vente dans les meilleurs kiosques et chez tous les libraires – consacre son dossier central à la question : Art et Humour.

Très sympa. L’humour dans l’art depuis le XVIème siècle avec la religion, le carnaval, le rire révolutionnaire, la caricature, les arts premiers, les surréalistes, Dada et Duchamp. Et beaucoup de contemporains humoristes de l’art. Belges, anglais, autrichiens… Avec interviews, photos, commentaires…

Vraiment bien. C’est assez long, finalement… mais c’est bon quand même ! 6 euros 80 bien utilisés.

En avril, sortie de la 29ème aventure des personnages créés par Peyo, Les Schtroumpfs et l’arbre d’or (Le Lombard).

En juin, un auteur inconnu de science politique qui se fait connaître par la notoriété de ses sujets d’analyse (assez classique finalement) récidive : il s’était déjà interrogé sur la sexualité des petits hommes bleus qui n’ont qu’une Schtroumpfette à se mettre sous la dent… Cette fois, il nous rappelle que les Schtroumpfs sont tous bleus, se demandant s’il n’y a pas là terreau ou trace de racisme et de totalitarisme… Et à chaque fois, il sort un livre !

Fin juillet (ou début août selon les sources), Les Schtroumpfs, le film, sort en salle. C’est un film américain d’animation 3D réalisé par Raja Gosnell. Après avoir été chassés de chez eux par Gargamel, les Schtroumpfs débarquent dans le monde des humains, au beau milieu de Central Park.

Et si, en août, vous avez envie d’en voir +… et que vous êtes près de Bruxelles… allez au Centre Belge de la BD. Vous y trouverez un ensemble d’expos permanentes et temporaires comprenant des planches et des objets uniques.

Le Tour de France, qui avait débuté par un sprint, s’est achevé dimanche par un sprint.

C’est marrant quand même le cyclisme.

Surtout sur les étapes plates. Les mecs passent des heures sur leur vélo, pour finir par un sprint de 200 mètres où les Français ne gagnent jamais.

Et y’a les échappées, alors là, le public en a pour son argent. Des Français, dans les échappées, y’en a des tas, et même si on sait qu’ils ne gagneront jamais, on est content, parce que, quand même, les mecs en veulent.

Et puis y’a les caravanes, des milliers de mecs déchainés qui font des heures de route, qui se garent comme des merdes pour pouvoir applaudir 20 secondes une échappée de Français et un peloton de planqués.

Finalement le Tour de France, c’est 200 mètres de sprint par étape (peut-être qu’on devrait juste leur faire courir des étapes de 250 mètres), une course de Français avant l’arrivée (tant que les étapes font + de 200 mètres) et un camping sauvage géant organisé par le gouvernement hollandais.

A l’occasion des 24èmes Rencontres Brel de Saint Pierre de Chartreuse, la Team Festival shortEd s’est déplacée en altitude et dans le froid pour couvrir l’événement. Pourquoi ? vous demandez-vous. Parce que la chanson à texte, c’est de la short Littérature…

Je vous parlais cette semaine des conditions atmosphériques difficiles pour porter le short. Eh bien à Saint Pierre, personne n’a été déçu.

C’est donc en short et en T-shirt (c’est ce qui se dit dans la vallée) et – certains jours – sous une pluie diluvienne que la distribution de tracts s’est effectuée. Très bons contacts avec Graeme Allwright (toute une époque à lui tout seul !), GrandCorpsMalade (sympa et peut-être intéressé par notre aventure…) et Zaz. Entre autres.

Saluons donc l’énergie des valeureux héros de la littérature moderne que nous sommes, qui, fidèles à leur poste, ont une fois de plus bravé les éléments pour prêcher en short en faveur du « Court mais bon ! ».

Dans un des 400 lieux branchés de Paris ! C’est le Nouvel Obs qui les a recensés en interrogeant des artistes et des spécialistes des tendances qu’on appelle des trendsetters. Bouffe, boisson, fringues, drague, danse, sortie… tout y est.

Et, là où il faut être, comment choquer sans être en short ?

Pensez-y, gardez vos pantalons pour la plage… et racontez-moi.

140 pages – 6,50 € – Guide Nouvel Obs, « Les 400 lieux branchés de Paris ». C’est l’édition 2011… il y en avait d’autres avant… mais ils ne sont plus branchés ! C’est le principe…

La nouvelle tendance des vedettes américaines est à la biographie.

Mais pas sur n’importe quel support, puisque c’est sous forme de comics que Lady Gaga, Sarah Palin et Tiger Woods se sont fait tirer le portrait.

Finalement, ils ont raison, les vrais super(s) héros de notre siècle ne sont ni les Batman, ni les Dardevill… mais bien ceux qui fréquentent la rubrique des people et, mieux encore, qui défraient la chronique des scandales.

Dernière sortie en date : celle du célèbre golfeur qui d’après l’éditeur « a vraiment vécu des anecdotes palpitantes ». Et TigerSuperMan est le premier sportif à en bénéficier. Pas sûr cependant qu’y soient dessinés ses exploits « fessuels »…. donc messieurs les amateurs de pornographie, pas la peine d’ouvrir votre portefeuille.

Editée par Aquablue, la collection Fame est donc le nouveau point de rendez-vous des vedettes trop fatiguées pour lire autre chose que des images. Vous y apprécierez la force des dialogues !

Météo-France lance une grande campagne anti-short… qui pourrait durer tout l’été 2011 !

Son objectif ? Eradiquer toute trace de short du territoire français.

Son moyen d’action ? Démoraliser les actionnaires par l’annonce puis la mise en rayon d’un mois de juillet météoroligiquement catastrophique.

Mais shortEdition est là ! Rempart contre la tyrannie pluviométrique, shortEd soutient et encourage le port du short par tous les temps.

Rejoignez notre cause et aidez-nous à mettre en branle la révolution du short.

Plusieurs façons de s’élever contre le lobby Météo France existent !

Vous pouvez suivre l’exemple de la Team Festival shortEd qui se bat en permanence contre les éléments sans se séparer de son short de fonction. Vous pouvez également manifester votre mécontentement en nous envoyant vos créations short littéraires. Enfin vous pouvez décider de rejoindre notre page Facebook pour montrer que vous êtes fermement convaincus que le short nous sauvera tous !

shortEdition s’intéresse depuis quelque temps à un nouveau support de diffusion pour les dessins d’humours… que nous suspectons d’être des concurrents.

Nous nous demandons en fait si les dessinateurs qui tardent à rejoindre la communauté de la short Littérature n’ont pas fait un crochet par les sites alléchants proposant la customisation de… préservatifs !

Oui, vous avez bien lu, il s’agit de personnaliser ses préservatifs grâce à des logiciels mis en ligne. On peut participer à des concours, dessiner le préservatif de ses rêves et ensuite le commander pour une somme modique. Une approche à la fois graphique et économique du Court mais bon !

Comme shortEdition est très soucieux du bien être de ses jeunes auteurs (ou moins jeunes aussi !) et que je suis très fair, je ne peux pas faire autrement que de vous conseiller (de faire comme moi) et de (bien) vous protéger dans les moments … disons importants de votre vie !

http://www.callvin.com/

Il paraît qu’il est l’inventeur de la BD littéraire. C’était en 1967 – il y a un siècle ! – avec la publication de « La Ballade de la mer salée » qui est aussi la naissance du Corto Maltese.

Le voyage imaginaire d’Hugo Pratt, c’est jusqu’au 21 août à la Pinacothèque de Paris. Avec les 164 planches de la fameuse ballade + 150 aquarelles peu vues… qu’il faut donc voir. La presse dit que c’est un événement unique depuis 1986. Moi je dis que si on aime le Corto ou son papa, on y va.

Pour info : HP, qui fut un des maîtres du 9ème art, est mort en 1995 à l’âge de 68 ans.

Et pour des images, le site de la Pinacothèque de Paris – il doit y avoir une autre Pinacothèque ailleurs ! – vous en montre un peu.

http://www.pinacotheque.com/index.php?id=5