Archives for the month of: mai, 2011

La messagerie du futur, voilà ce que Google est en train de mettre en place. Via une web cam, vous devriez pouvoir désormais utiliser votre messagerie Gmail par gestes.

Pratique non ?

Pour réaliser cette prouesse technologique, Google s’est inspiré de la Kinect de Microsoft et n’a pas lésiné sur les moyens. Ainsi, et grâce à l’aide d’experts en langage corporel de renommée intergalactique amis des boss de Google, vous pourrez désormais communiquer vos mèls en ayant l’air stupide devant votre écran.

Par exemple, pour envoyer un nouveau message, il faut se lécher deux doigts, et, une fois ceux-ci imprégnés de bave, les essuyer sur votre cuisse (je ne sais pas s’il a été prévu une petite bavette pour ceux qui envoient 200 messages/jour).

Mais le vrai coup de maître des spécialistes du langage corporel et des informaticiens est d’être parvenu à mettre en place une caméra oculaire qui permet d’agrandir l’écran en louchant et de le rapetisser en les écartant (attention ! les personnes souffrant de strabisme font grandir l’écran d’un coté et le rétrécissent de l’autre).

Voici le lien menant tout droit au 22ème siècle !

http://youtu.be/Bu927_ul_X0

 

Vivez le frisson

Je vous en avais parlé il y a peu, je reviens à la charge parce que vraiment, nous aimons les lipdub. Je suis tombé récemment  sur un nouveau coup d’éclat de T-Mobile au sein de Liverpool street station.

Elle détrône largement toute celles citées lors du précédent post. Je pense donc que vous méritez, vous aussi, d’en profiter !

3 minutes de grand art. Enjoy.

http://youtu.be/NB3NPNM4xgo

J’ai toujours ADORE me rendre aux toilettes.

Apres le (nouveau) canapé, c’est l’endroit le plus confort malgré l’énorme trace rouge que laisse la cuvette sur les cuisses.

C’est aussi un endroit de détente, physique bien évidemment (hu hu), mais également psychologique : on peut y lire, y regarder des films, se rendre sur Facebook ou sur VDM,  jouer avec sa Gameboy, je connais même des mecs qui y mangent leur bol de Nesquick à l’heure du goûter.

Mais c’est également un endroit convivial en dépit de l’unique place assise. Il suffit en effet  d’ouvrir la porte pour pouvoir participer avec les autres au débat : faut-il, oui ou non, légaliser les batailles de crachats dans les cours de récréations ?

Enfin c’est un lieu d’ouverture sur le monde extérieur : grâce au wifi, il est possible de skyper ses potes, de lire la presse mais aussi et surtout de se rendre sur shortEdition !

 

Aujourd’hui, il a fait beau, il a fait chaud, bref il a fait un temps à profiter du jour férié.

Car jour férié, je fais rien…

Je suis sûr que vous serez compréhensif !

Je vous ai fait part la semaine dernière de ma vive indignation quant au sabotage de deux de nos jours fériés en ce mois de mai 2011.

Je me suis un peu renseigné sur les usages relatifs aux jours fériés de nos voisins européens.

Les Anglais, comme nous, fêtent le 1er mai, et, comme nous, ils n’ont pas supporté de le voir tomber un dimanche. Seulement, ils ont agi en conséquence pour pallier ce problème. Nos chers amis outre-manchiques ont pris la louable décision de décaler les jours fériés tombant un week-end au premier jour de travail suivant. Ce qui fait que durant la soirée du 1er mai, ils se sont félicités de ne pas travailler le lendemain, le lundi 2 mai. Ils ont donc pu jouir, pour certains, d’un week-end de 4 jours puisque je sais, de source sûre, qu’une majorité de la population ne travaillait pas pour pouvoir célébrer, comme il se devait, LE mariage princier.

Finalement, bien que roulant à gauche, ils ont mieux compris que nous l’intérêt de préserver la famille royale.

Vive le Roy

 

Fin avril s’est ouvert l’édition 2011 du World Voices Festival (WVF) à New York.

100 auteurs, de 40 pays différents, se réunissent pour présenter leurs ouvrages, rencontrer les lecteurs, échanger, signer des autographes et faire des conférences pour le plus grand plaisir de certains de nos amis outre-Atlantique.

Pourquoi certains ?

Parce qu’une grande partie des américains se contente uniquement des livres anglophones. Seulement 3% des ouvrages publiés là-bas sont des traductions.

Peut-être un peu par nombrilisme, mais surtout par calcul économique des éditeurs locaux.

En effet, les potentiels « big books » (best sellers) américains coûtent une fortune en à-valoir et en droits d’auteurs, ce qui oblige les services commerciaux et marketing des éditeurs à consacrer toute leur énergie sur ces ouvrages. En plus, les droits d’auteurs de romans traduits sont biens moins importants que ceux des romans anglophones… et les éditeurs américains y voient (tout de suite) le signe irréfutable d’un potentiel de vente moins élevé…! Ils sont (vraiment) sympas ces Américains !

Toutefois certains auteurs français ont réussi à rendre attractive leur fibre hexagonale et à se faire une niche.

Il y a Marc Levy mais il triche puisqu’il a vécu aux US et qu’en + il vend des bouquins traduits en 41 langues… ce qui lui fait 19 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis 2000. 9a fait forcément saliver les éditeurs ! Plus intéressant parce que plus accessible, il y a aussi Muriel Barbery qui a vendu son Élégance du hérisson à plus de 700 000 exemplaires.

Ces chiffres restent quand même relativement faibles à coté des ventes de Big Mac en France : plus de 40 millions par an.

La solution pour apporter votre soutien aux auteurs français présents au WVF est donc simple : boycotter le ketchup pendant toute la durée du festival !

Comme vous avez pu le constater (puisque vous êtes de fins observateurs), la couleur de la police du blog a changé.

Cette décision, unilatérale (oui, on ne vous à pas demandé votre avis, non pas qu’il ne nous intéresse pas, seulement parce que nous pensons que le nôtre est beaucoup plus important), est motivée par plusieurs raisons.

Tout d’abord pour des raisons esthétiques : le gris clair nous rappelait trop l’atmosphère aseptisée du cabinet dentaire voisin (endroit dont le seul souvenir est buccalement désagréable).

La seconde raison est essentiellement pratique : cela me permet en effet de faire un nouvel article pour le blog. J’ai remarqué dans la presse que parler (ou écrire) pour ne rien dire pouvait garantir son petit succès.

Nous avons donc fait le choix du gris foncé ou gris noir, au choix, après avoir longuement hésité entre le gris beige, le gris nuage, le gris souris, le gris garenne, le gris bleu mais aussi entre le gris-gris, le gris-yon, le gris-mace et enfin le gris-golote (nous avons d’office écarté le gris-peu, pas assez tonique).

Pas de panique : on changera peut-être encore demain…

 

Jeune entreprise cherche dessinateurs de bd, strip ou dessin d’humour !

Voilà, c’est la crise, depuis près de deux semaines d’ouverture officielle, toujours pas la moindre ébauche de dessin à se mettre sous la dent, toujours pas le moindre gag crayonné à publier.

Dessinateurs, humoristes, OU ETES-VOUS !?

Nous avons prospecté par petits groupes de trois dans la France entière (DOM TOM compris).

Nous avons proposé de l’argent, des actions en bourses, des stocks options, une voiture, une maison, le short griffé shortEdition,  mais rien à faire toujours aucun signe de vie…

Ou êtes vous, dignes successeurs de Franquin, Roba, Ben, Pétillon et toute la clique ?

Leurs têtes sont donc désormais mises à prix. Ainsi toute information susceptible de faire avancer notre enquête se verra récompensée par une forte somme d’argent, déposée dans une banque en Suisse (pour plus de discrétion,  bien entendu).

Si vous avez dans votre entourage, un frère, une sœur, un oncle ou une tante ou même un bon pote qui manie un temps soit peu le crayon de couleur, n’hésitez pas, balancez-le, nous nous occuperons du reste !

N’oubliez pas : délation, collaboration et perfidie sont toujours grassement rémunérées !!

… j’ai un problème avec ma connexion internet.

Difficile de ne pas perdre son calme, surtout en fin de journée, quand on est fatigué et qu’un rien vous agace profondément. Le plus dur, c’est d’arriver à ne pas mordre (physiquement) les mecs qui sont dans le coin.

Une des solutions consiste en la destruction méthodique de sa Box, mais, bien que profondément jouissif, cela ne règlera probablement pas (sûrement pas même) les difficultés de connexion. Une autre possibilité serait de fermer l’ordinateur et de repousser le travail au lendemain (… impossible quand on a un public tel que vous à satisfaire).

Je crois que je vais finalement opter pour une solution alternative : faire une Box en carton, l’immoler par le feu, sauter dessus avec des chaussures de ski, l’insulter (éventuellement uriner pour éteindre les flammes), et, pendant le temps de l’opération, fermer l’ordinateur et repousser le travail jusqu’à ce que toute trace d’irritation ait disparue…

Je suis calme, je me détends, tout va bien. On se reparle demain.