Archives for the month of: avril, 2011

 

On le savait depuis quelques années, les publicitaires de Bic sont bons.
On les avait connus comiques en 2007 avec leurs publicités audiovisuelles « Perles du bac ».
On les connait désormais astucieux avec La Bic Campaign, réalisée par l’agence Toy, où le légendaire stylo 4 couleurs est à l’honneur.                Le slogan ? « De toutes les manières pour toutes les matières », affiches mettant en scène les différentes utilisations du stylo, suivant la matière enseignée.

Pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir par vous-même ces splendides affiches, je vous mets le lien qui vous permettra des les y contempler !
http://www.fubiz.net/2011/04/21/bic-campaign/

 

Le Festival international des Très Courts aura lieu dans 15 pays et 69 villes les 6, 7 et 8 mai prochains. Au programme, la projection d’une cinquantaine de films courts (3 minutes hors générique) sélectionnés par un jury de professionnels.

Une dotation de 1 500 € pour le Grand prix (soit l’apport phénoménal de 21,8 € Toutes Taxes Comprises par ville d’accueil, c’est pas Très Très Classe de la part des hôtes quand même…), un Prix du public, un Prix de l’originalité et un « Paroles de femmes » marqueront cette 13ème édition du Festival.

Pour participer et envoyer son film, c’est trop tard (… c’est bête hein !?), puisque la date limite d’inscription était le 15 février, mais vous pourrez tout de même aller applaudir les talents de demain dans vos régions (Savoie, Rhône, Ile-de-France, mais aussi Nouvelle-Calédonie) ou dans les salles de cinéma de vos pays respectifs (nous sommes suivis un peu partout dans le monde*) notamment Roumanie, Palestine, Israël mais aussi Maroc, Brésil et Hongrie.

Si vous souhaitez participer (l’année prochaine !), sachez que la seule contrainte, c’est la durée du film que vous enverrez. Qu’importe le thème choisi, qu’importe le support de prise de vue, tous les films seront étudiés par le jury qui en sélectionnera une cinquantaine, pour une projection d’environ 2 heures dans les salles partenaires de l’opération.

Si vous souhaitez davantage de renseignements, rendez vous sur Facebook http://www.facebook.com/pages/Festival-International-des-Tr%C3%A8s-Courts/57336494696, ou bien sur le site officiel http://trescourt.com.

* Vous pouvez rire mais y a pas de quoi : shortEdition a reçu aujourd’hui des visites de Lituanie, du Sénégal, d’Argentine, des Etats-Unis et même du Mozambique… !

 

On parlait de trafic d’oiseaux l’autre jour. Pas de doute, le trafic des substances illicites – quelles qu’elle soient – stimule les cerveaux. Quelques exemples ?

  • Les contrebandiers du sel, du temps de la Gabelle, utilisaient des chiens pour faire passer le sel sous le nez des gabelous.
  • Sergio Léone prête à Max et Noodles (Il était une fois en Amérique) l’idée d’attacher l’alcool de contrebande à des ballotins de sel, jetés dans les eaux de l’Hudson à l’arrivée des forces de l’ordre puis récupérés grâce à des flotteurs une fois le sel dissous par le fleuve. Cette technique a également servi aux trafiquants de drogue.
  • Mieux que d’ingérer des sachets en latex remplis de poudre blanche, une Argentine de 26 ans, arrêtée au Chili alors qu’elle s’apprêtait à prendre l’avion pour l’Espagne, se promenait avec plusieurs valises faites EN cocaïne. La drogue aurait été récupérée, après le transfert, via un processus chimique de décomposition de la valise. Seule faille : la valise pesait plus lourd que son contenu.
  • Des trafiquants mexicains ont remis à la mode l’ancêtre des canons, en utilisant une catapulte (baliste) pour faire passer la marijuana au nez et à la barbe des douanes locales et américaines.

La contrebande, c’est le jeu du gendarme et des voleurs en version noire. Faites votre classement et envoyez le à Topito ! *

* Topito = post du 19 avril… pour ceux qui ne suivent pas.

 

Dans la catégorie « blagues désopilantes » (qui m’est strictement ET définitivement réservée !!), ma cousine m’a raconté la semaine dernière l’histoire de trois nains (en fait, elle l’a racontée à ma mère qui me l’a ensuite racontée…).

Comment appelle-t-on le premier qui est gardien de but ?
Comment appelle-t-on le second qui est D.J dans un night club branché ?
Et comment appelle-t-on le dernier qui est gérant d’un bistrot ?

Indice 1 : ils sont frères ;
Indice 2 : elle est VRAIMENT hilarante.

Comme je suis super sympa, je vous donne la réponse… mais comme je ne veux pas vous mâcher le travail, il va falloir déplacer votre ordinateur, ou déplacer un miroir (cela vous forcera, via un effort physique intense, à quitter l’œil bovin qui vous donne l’air aussi niais que Jacques Villeret).

tublac titp nu, noçelac titp nu, rablac titp nu

Voilà en espérant que vous parviendrez à contrôler les spasmes musculaires déclenchés par cet humour décapant, je vous dis à demain !

Moment solennel ce 25 avril 2011 puisque nous avons vécu la 1000ème visite sur le site de shortEdition depuis son lancement officiel !

Je vous propose donc d’observer avec moi une minute de silence afin de graver dans nos mémoires cette date historique, ce tournant de la vie de shortEditionAjouter une image

Top chrono, c’est parti : AaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaA. Avec 1 a par seconde, le compte est bon !

1000 visites donc, nous aurions pu offrir un caddie complet au millième visiteur ou lui proposer de poser avec le staff technique de shortEdition sur une photo Collector à placarder dans ses toilettes… ou encore lui envoyer une dédicace sur l’une de nos nouvelles cartes de visite. Mais nous ne ferons rien de tout cela.

Pas sympas hein !?

Laissez-moi quand même vous donner quelques justifications, parce que bon, malgré notre manque flagrant de tact et d’élégance, nous sommes des gars souriants, bienveillants et surtout nous n’avons de cesse que de satisfaire nos lecteurs les plus exigeants !

En fait, nous en avons discuté et nous sommes tombés d’accord sur le fait que OUI c’était la millième visite mais que NON elle n’est pas plus exceptionnelle que les autres. De même que Michel Fugain, nous partons du principe que vous êtes tous des gens irremplaçables et que chacune de vos visites est toujours un moment d’intense émotion, proche de l’extase ou nous nous disons (peut-être à tort), OUI ces gens nous aiment, OUI ces gens trouvent leur bonheur chez nous et en parlent à leurs amis, OUI ces gens ont envie de revenir pour écrire, lire, dessiner, rire, pleurer, transmettre ou recevoir, OUI ces gens sont des Shortinautes convertis (… petite larme d’émotion).

C’est pourquoi nous vous remercions de l’amour que vous nous portez et nous ferons tout pour que vous ayez toujours de l’estime pour nous !!

Un douanier en poste en Guyane vient de découvrir qu’un short, ça peut contenir énormément !

Je vous raconte l’histoire.

Lors de la palpation, le douanier a senti un truc louche au niveau de la taille… et un peu plus bas, si on en croit la photo du contrôle. Courageux et pas farouche, le douanier a investigué jusque dans les dessous du suspect. Il découvre alors 2 oiseaux dans les poches et 14 autres cachés dans son slip protégé par un short lui-même protégé par un pantalon large…

Les experts de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont été saisis pour identifier les espèces shorticoles. Valeur du butin : 2 oiseaux à 1000 € pièce et 14 autres d’une valeur de 600 à 800 € chacune.

Le néerlandais récidiviste, qui était dans le short avec les oiseaux morts ou endormis, a été confié au SRPJ de Cayenne sur instruction du Procureur de la République pour comparution immédiate. On attend la suite… mais je ne suis pas sûr d’avoir les informateurs pour vous raconter la fin de cette histoire exotique !

 

Ils sont jeunes (23 ans), ils sont drôles, ils sont beaux (ça peut se discuter d’ailleurs….), ils sont comédiens et ils ont conquis le net en quelques mois….
Le Velcrou, composé de Marc, Hugo et Norman a envahi la toile via des vidéos courtes de deux à cinq minutes qu’ils réalisent eux-mêmes sur des sujets qui les fâchent, qui les amusent ou qui parfois ne leurs font ni chaud ni froid.
Ils fonctionnent séparément (Hugo tout seul, Norman fait des vidéos…) ou tous les trois (le Velcrou).
Humour gras, humour acide, humour lucide, difficile de résister, ils sont poly-registres et sont rarement à coté de la plaque.
Voici donc quelque liens. Vous y trouverez sûrement votre bonheur et de quoi vous distraire dans les salles d’attente, dans les transports en commun, à votre bureau ou bien chez vous, vautré dans votre canapé.
Et si l’avion ou le médecin vous font attendre trop longtemps, voyez « Le retard » vu par Norman, ça vous rendra le sourire…
http://normanfaitdesvideos.com/
http://hugotoutseul.wordpress.com/
http://www.levelcrou.com/

 

C’est en tapant sur Google « site à la con » (raffiné hein !?) que je suis tombé sur Topito.

Topito donc, à ne pas confondre avec Pepito, vous invite à soumettre vos classements, vos « Tops », sur les thèmes de votre choix. Si le site, le « Blog des petits Tops », est emballé par votre Top, vous aurez l’immense honneur de voir apparaître votre création.

J’ai donc décidé de me prêter au jeu et d’effectuer un Top. J’ai choisi un pseudo, j’ai déterminé la catégorie de mon « Top », à choisir entre actu, cinéma, Internet, sexe (attention, l’objectif n’est pas de faire un classement des plus gros pénis de votre connaissance) mais aussi sport, foot, bref toutes les catégories pour tous les goûts. J’ai introduit mon Top.

Le « Top des 5 des techniques pour abréger les punitions scolaires et parfois même universitaires ». Faire au plus court avec la sanction, voilà un bon programme qui entre donc dans la catégorie « Vie quotidienne ».

On a tous eu affaire un jour à un parent, un prof ou une figure d’autorité, de mauvais poil, se sentant obligée de vous donner des lignes parce que voilà « je te dis pas que c’est pas injuste, je te dis juste que ça soulage ». Face à ces agressions mal placées, il a bien fallu s’adapter et utiliser toutes les ressources disponibles afin de diminuer le temps et la fatigue liés à la sentence.

Technique 1 : Produire un certificat médical, attestant de votre incapacité totale de tenir un stylo. Nécessite d’avoir un complice médecin ou d’être un faussaire de haut vol. Pour les plus motivés, ne pas hésiter à se couper un doigt, se casser un bras, ou se crever un oeil. Une bonne bille de verre calmera les ardeurs des profs les plus vindicatifs. Malheureusement définitif, ne marche que deux fois.

Technique 2 : Trouver un scribe. Otis, par exemple, parce que « c’est lui qui scribe tout ». Une petite soeur fera également l’affaire, en échange d’un bonbon (ou d’une mandale dans la gueule). L’utilisation du chantage, de la force ou de la ruse est chaudement recommandée pour une efficacité optimale.

Technique 3 : Scanner (la première page de la punition) et imprimer. Attention à ne pas faire d’erreur ou et à ne pas laisser de signe caractéristique mal placé : une miette de pain imprimée 50 fois pourrait éveiller les soupçons. C’est mieux que de sauter des numéros ou de faire se chevaucher des lignes.

Technique 4 : Poinçonner des vieux cours et accuser votre hamster d’avoir bouffé l’intégralité de votre punition. Amenez alors, en gage de votre bonne foi, un échantillon des excréments de l’animal incriminé. Pour ceux ne possédant pas de hamster, ne pas rechigner à utiliser vos propres déjections. Posées sur le bureau de votre tourmenteur, et hérissées des confettis préalablement réalisés, elles feront probablement leur petit effet.

Technique 5 : Glisser des insultes. Grosse, grosse, grosse prise de risque, pour un gain de temps nul mais pour un soulagement intense. Vous n’abrégez pas la souffrance… mais vous l’atténuez momentanément !

Voilà… C’est avec le sentiment d’avoir accompli mon devoir d’ancien brimé que je conclus ce post. Je vous tiens au courant de mes succès sur Topito. Promis. et si vous allez sur Topito le Top 19 des nouvelles – courtes voire très courtes – à lire une fois dans sa vie…

http://www.topito.com/

 


Elle est cool, elle fait pro (du moins c’est ce qu’on essaye de vous faire croire)… mais est-elle neuve ?

D’autres que nous ont-ils eu cet éclair de génie propre aux plus grands ?

J’ai donc mené une petite enquête sur Internet et ô surprise, le roi Google m’a soufflé que nous n’étions pas tout à fait les premiers…

Passées les quelques secondes d’un désappointement bien compréhensible, j’ai effectué un premier tri pour déterminer quels étaient les audacieux qui méritaient un tant soit peu d’attention.

Le cinéma est en première ligne, avec l’émission sur Direct 8 diffusant un certain nombre de courts métrages durant 52 minutes à partir de 15 heures. On trouve également le Festival Court mais Bon du Puy-en-Velay, qui a fêté sa cinquième année – déjà, ça fait un peu mal…. – avec près de 50 courts métrages.

Il faut encore signaler que le Court mais bon a inspiré des blagues douteuses (comprenez, à tendance sexuelle), des coupes de cheveux (je ne suis pas parvenu à comprendre quel en était le concept) et le mariage de la famous Avril Lavigne avec Deryck Whibley (qui s’est donc terminé par un ultra flash divorce).

Je ne conclus pas cet article, faute de temps… parce que plus qu’une devise, le « Court mais Bon » est notre nouvel « American way of life » et nous entendons bien en faire le vôtre !

 

C’est tendance, c’est internet, c’est jeune et parfois vieux, c’est court – donc ça me plaît forcément ! – mais c’est intense, c’est de la danse, de la pub, de l’impro, du plaisir, bref c’est le « flash mob » !

Pour les non initiés, le principe est simple : flash = éclair + mob = mobilisation. Mouvement de foule éclair.

Pendant un laps de temps compris entre 2 et 5 minutes, 50 à 300 personnes s’unissent pour une danse, pour une « freeze », pour un « free-hug », pour tout ce qui peut se faire rapidement dans un lieu public.

Les plus spectaculaires sont bien sûr les « flash mob danse » qui se déroulent généralement dans les gares, les places publiques ou encore dans des centres commerciaux. Certains s’en servent pour faire de la pub (T-Mobile en gare de Liverpool, en 2009), d’autres pour dénoncer des injustices ou rassembler autour de causes (la Chaîne de l’espoir au Louvre, en 2009 toujours) et d’autres enfin pour le plaisir (en l’honneur du Roi de la pop, gare de Lyon en 2010).

La « freeze » est un type de flash mob qui prend la forme d’une immobilisation complète et simultanée de près de 300 personnes dans des lieux publics comme la Grand Central Station à New York, qui a été visionnée 25 millions de fois sur Youtube.

Les « mobers » peuvent être des danseurs pro (pour les 10 ans de Val d’Europe) ou bien des amateurs (en gare d’Anvers), ils sont jeunes ou vieux, blancs ou noirs, petits ou grands et, assurément, ils aiment les coups d’éclat !

Le plus bluffant à mes yeux est, sans aucun doute, celui de la gare d’Anvers, vu près de 6 millions de fois sur Youtube, et celui remportant le plus grand succès sur Youtube est bien celui en gare de Liverpool, visionné plus 26 millions de fois !!

Si le « flash mob » vous tente, un site existe désormais avec agendas, types de manifs différentes, entraînements, recensement des « flash mob » et explications sur les différentes façons de se réunir.

http://flashmob.info/fr/

Faites-y un tour, un « flash mob » s’organise peut-être près de chez vous.

Et voilà le lien pour Liverpool : http://www.youtube.com/watch?v=VQ3d3KigPQM
Le lien pour Anvers : http://www.youtube.com/watch?v=0UE3CNu_rtY.
Je vous recommande également la « freeze » de NYC :  http://www.youtube.com/watch?v=jwMj3PJDxuo