photo (1) blog

Nous avons reçu, hier, la visite à Grenoble, d’un cycliste original, Thomas Despin. Il a 23 ans, il a fait des études de psycho et il effectue un tour du monde des startups en 1 an, ou peut-être même 2 ans. Il est parti de Bordeaux il y a 45 jours, est déjà passé par Toulouse, Barcelone, Aix, Marseille, Gap… et Grenoble. Il continuera sa route, demain ou après-demain, vers Lyon, Genève, Lausanne… pour aller vers Bangkok, puis San-Francisco après une traversée en bateau ! Il a la moitié de son budget… Et comme son vélo surchargé attire l’œil des passants – dans la rue ou sur Facebook – qui lui proposent de l’héberger, il a déjà commencé à réduire ce poste de dépense.

Marrant.

Son projet est de comprendre pourquoi des gens, un peu partout dans le monde, créent ces entreprises bizarres… qui cherchent leur équilibre économique et sont persuadés d’ouvrir des voies nouvelles qui pourront trouver leur place dans le paysage en transformation des nouveaux usages, services ou produits.  Ici, il a rencontré – et même tenté de psychanalyser – , Christophe, l’un des fondateurs.

Je l’ai croisé, il a l’air sympa.

Il pédale seul.

Il a un site, Startup Cycling. Il a aussi une page Facebook.

Sa démarche fait penser à celle d’un écrivain marcheur, Sylvain Tesson, qui a aussi commencé en pédalant.

Et je ne serais pas étonné qu’on entende parler de Thomas à son retour ! Les médias vont adorer.

A demain,

Matteo

> Sur la photo, il est à côté de Thomas Sandelis, notre respo administratif, qui est à l’origine de contact : l’autre Thomas connaît en effet sa sœur…  Celui qui pédale est à droite. Et ses bagages sont chez son hôte du jour…